France
URL courte
19717
S'abonner

Tentant de se soustraire à un contrôle non loin des Champs-Élysées, un homme de 41 ans sous l’emprise de l’alcool a traîné sur quelque 200 mètres un policier dont le bras était coincé dans la fenêtre du véhicule. Le conducteur a été placé en garde à vue.

Dans la nuit de lundi à mardi, une berline noire roulant en sens interdit dans le VIIIe arrondissement de Paris a attiré l’attention de deux policiers. Arrêté pour un contrôle, le conducteur, ayant un client à l’arrière, a refusé de présenter aux policiers ses papiers et a brusquement redémarré pour prendre la fuite.

Or, le bras d’un des policiers s’est retrouvé coincé au niveau de l’encadré de la fenêtre, si bien que l’agent s’est fait traîner sur près de 200 mètres. Il a toutefois réussi à saisir le volant et à braquer le véhicule vers le trottoir.

Blessé à la tête et ayant eu le fémur fracturé, l’agent a été hospitalisé.

L’interpellation du conducteur, positif à l’alcool, a permis de démontrer que son permis de conduire était suspendu. Il a été placé en grade a vue pour «violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique», «conduite sous l'emprise d'un état alcoolique» et «conduite sans permis», précise Le Parisien.

Un cas similaire dans les Yvelines

Toujours dans la nuit du 15 au 16 juillet, un autre policier s’est fait traîner par un véhicule dans les Yvelines.

Comme le précise l’AFP, se référant à une source au sein des forces de l’ordre, la police poursuivait deux véhicules roulant en convoi et qui semblaient être volés.

Au niveau d’un péage, les véhicules ont été rattrapés et au moment où un policier armé s’est approché du conducteur de l’un des véhicules, ce dernier l’a tiré par la main à l’intérieur de l’habitacle et a accéléré, traînant le policier sur «une dizaine de mètres» pour qu'il «percute» le béton au niveau de l'entrée du tunnel, écrit l’agence.

Le policier a dû tirer deux coups de feu pour se dégager. Le conducteur a réussi à prendre la fuite. Les personnes se trouvant dans le second véhicule suspect ont été placées en garde à vue.

Une enquête a été ouverte pour «tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique», «refus d'obtempérer» et «vol en bande organisée», a indiqué le parquet de Versailles cité par l’AFP.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
blessure, poursuites, véhicule, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook