France
URL courte
434
S'abonner

À la suite des lourdes perturbations du trafic ferroviaire des 18 et 19 octobre, «tous les billets» de train seront «intégralement remboursables à 100%», a annoncé le patron de la SNCF Guillaume Pepy sur France Info.

«Tous les billets» de train, «sans exception», seront «intégralement remboursables à 100%», même si ce sont des billets non remboursables ou des billets Ouigo, a annoncé Guillaume Pepy, le président de la SNCF, sur France Info. Le trafic ferroviaire avait été fortement perturbé les 18 et 19 octobre par des contrôleurs et des conducteurs de la SNCF qui avaient exercé leur droit de retrait dans tout le pays.

Le patron de l’entreprise ferroviaire a également assuré qu’un fonds d’indemnisation d’un million d’euros sera créé pour les voyageurs qui ont subi «des dommages exceptionnels», ceux qui ont perdu une nuit d’hôtel, qui ont dû en payer une, qui ont dû acheter un autre billet de train, voire un billet d’avion, a-t-il précisé au média français.

Les raisons de ce droit de retrait

Le 16 octobre, une collision entre un TER et un camion en Champagne-Ardenne a fait 11 blessés, dont le conducteur du train. Les cheminots ont organisé cette grève surprise pour dénoncer l’absence de contrôleurs dans les trains régionaux, laissant le conducteur seul membre du personnel en cas d’accident, a relaté France Info.

«Pour qu'un droit de retrait soit légitime, il faut qu'il y ait un danger grave et imminent, et il n'y a pas de danger grave et imminent», a souligné Guillaume Pepy, qui regrette que cette grève imprévisible ait rendu impossible la mise en place d’un service minimum.

Les perturbations sur le réseau ont conduit à la suppression et au retardement de nombreux trains. Samedi 19 octobre, aucun train Ouigo n’a circulé. Les TGV ainsi que les RER A, B et D et les lignes H, J, L et R ont également été touchés.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Menace de reconfinement: un «règlement de compte contre la population»?
Un policier abat un chien sous les yeux de son propriétaire dans le Pas-de-Calais
Tags:
grève, trafic ferroviaire, train, remboursement, indemnisation, Guillaume Pepy, SNCF
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook