France
URL courte
663488
S'abonner

Après la publication de la tribune contre le voile, les menaces contre les signataires, notamment les femmes, se multiplient et se propagent largement sur les réseaux sociaux.

Les femmes musulmanes qui ont signé le 15 octobre, en commun avec d’autres personnalités, la tribune contre le voile se retrouvent menacées sur les réseaux sociaux.

«Il y a une véritable chasse aux sorcières, on cherche à nous intimider pour nous faire taire», a déclaré l’une d’elles à Marianne.

Qualifiées de «traîtresses», elles déclarent vivre un «calvaire», subissant menaces et harcèlements.

«J’ai décidé de porter plainte pour harcèlement et intimidation. J’ai constitué un dossier de 28 pages de copies d’écran. Tout part d’une personne que j’ai identifiée, une personne proche de l’association locale des Frères musulmans*», a déclaré une autre, disant craindre pour sa vie.

Cette situation, avec «des commentaires dégueulasses sur Facebook, des messages anonymes sur Messenger» les oblige à refuser de témoigner à visage découvert.

«J’envisage de déménager»

Qui plus est, ces femmes déplorent de n’être «pas du tout aidées. Ni au niveau local, ni au niveau de l’État».

«J’ai de plus en plus peur de sortir, c’est une peur physique qui influe sur ma santé. J’étais très mal la semaine dernière, je fais un ulcère. Je n’ose même plus dire dans quel milieu je travaille, car je sais qu’on va me reconnaître. J’envisage sérieusement de déménager», a noté l’une des femmes au magazine.

Le site du Monde avait publié mardi 15 octobre un texte signé par 90 personnalités affirmant «haut et fort que le port du voile est le signe ostentatoire d'une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran. Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public».

Le texte avait paru pour dénoncer la vidéo où le président du groupe Rassemblement national (RN) à l'assemblée régionale de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul, avait demandé à ce qu'une femme voilée, accompagnatrice d'un groupe d'enfants venu assister à l'assemblée plénière, retire son voile.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Tags:
menaces, signature, tribune, voile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook