France
URL courte
22426
S'abonner

Le cadre du Rassemblement national (RN) Jean Messiha a porté plainte contre le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, après que celui-ci a appuyé les propos racistes de l’humoriste Yassine Belattar.

Il l’avait envisagé, c’est désormais chose faite. Mardi 25 février, le membre du bureau national du Rassemblement national, Jean Messiha, a annoncé avoir porté plainte contre le président de SOS Racisme, Dominique Sopo. Sur Twitter, ce dernier avait cautionné les propos racistes de l’humoriste controversé Yassine Belattar.

Dans une tribune publiée lundi 24 février dans Valeurs Actuelles, le cadre du RN a indiqué que si Yassine Belattar pouvait se cacher derrière l’excuse de «l’humour» pour l’avoir comparé à un chameau, ce n’était pas le cas du président de cette association, qui de surcroit «se fixe pour mission de combattre le racisme et les discriminations».

Tout a commencé par un tweet, depuis supprimé, de Yassine Belattar: «Jean, Mon Chameau, j’ai parlé au zoo de Thoiry, ils sont ok pour que tu fasses ton prochain meeting avec ta tête». Jean Messiha, toujours sur Twitter, avait fait appel à SOS Racisme et à la Ligue contre le racisme (LICRA), ce à quoi Dominique Sopo lui avait répondu le 21 février:

La LICRA a réagi en rappelant que M. Messiha avait lui-même qualifié M. Belattar de «tête de chameau» en février 2019 et n’a pas souhaité participer davantage à cette polémique.

Un antiracisme «sous conditions»

Jean Messiha espère également que SOS Racisme «aura le courage» de virer son président, et que la justice «aura le courage de le condamner» pour cette animalisation. Il a rappelé par ailleurs que l’organisation s’était indignée lorsque sa présidente de l’époque, Fodé Sylla, avait été traitée de «gros zébu fou» par Jean-Marie Le Pen, ou qu’une conseillère FN avait comparé l’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira à «un singe», propos pour lesquels elle avait été exclue du parti.

Le membre du RN, né en Égypte et naturalisé Français en 1990, dénonce dans Valeurs Actuelles une chasse à l’animalisation «sous conditions». Il explique que ceux qui ne se sentent pas «arabe» comme lui ne peuvent dès lors plus se considérer comme victime de racisme. Pour ses opinions anti-immigration, il devient un «traître» qui peut à son tour faire l’objet d’insultes racistes «acceptables».

Dominique Sopo revient sur le «Chameau Gate»

Lundi 24 février, le président de SOS Racisme a longuement commenté cette polémique dans une publication Facebook. Il y affirme que la comparaison avec un chameau ne renvoyait pas à des caractéristiques physiques mais morales. Il aurait qualifié ainsi Jean Messiha en raison de son attitude «grossière» et «désagréable» et non pas pour son origine égyptienne, soulignant que les chameaux ne sont pas «typiques de l’Égypte».

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Yassine Belattar, plainte, Twitter, antiracisme, SOS Racisme, racisme, insulte, Rassemblement national (RN)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook