France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
747167
S'abonner

Le Président de la République s’est rendu mardi 7 avril à Pantin, en Seine-Saint-Denis, afin d’encourager les soignants. Sa visite a provoqué des attroupements de citoyens, des images qui ne montraient clairement pas le bon exemple en cette période de confinement.

Mardi 7 avril, Emmanuel Macron s’est rendu au contact de soignants à Pantin, en Seine-Saint-Denis, l’un des départements les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Il est ensuite sorti dans la rue, ce qui a provoqué un attroupement en dépit des règles de distanciation sociale. Une mauvaise image pour le Président en cette période de confinement.

À gauche comme à droite, l’opposition n’a pas apprécié cette visite du chef de l’État. La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, s’est indignée qu’une violation évidente de ces règles puisse se produire devant lui. Le député de La France insoumise Bastien Lachaud a qualifié ce «coup de comm» de «grotesque».

Entouré de près par des gardes du corps, sans masques, et devant des habitants agglutinés, Emmanuel Macron leur a pourtant rappelé de respecter les gestes barrière et de rester chez eux, en vain. À l’instar du personnel soignant, les résidents souhaitaient l’interpeller sur le manque de moyens pour lutter contre la pandémie.

L’explication de l’Élysée

Il n’était évidemment pas prévu qu’un tel rassemblement puisse se produire durant la visite du chef d'État. Contactée par Le Parisien, l’Élysée a admis qu’il n’y avait pas eu de mission de reconnaissance avant le déplacement du Président. «Nous travaillons dans des conditions dégradées, sans préparation. C'est pour ça que cette scène a pu se dérouler», a révélé une source auprès du quotidien.

D’après cette même source, d’autres visites sont prévues: «Le Président va continuer à se déplacer, il doit se déplacer. Mais on apprend lors de chaque déplacement». Un aveu qui laisse penser que l’Élysée regrette la tournure qu’ont pris les événements et mettra un point d’honneur à ce que la situation ne se répète pas à l’avenir.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
Marine Le Pen, mesures de sécurité, attroupement, confinement, Seine-Saint-Denis, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook