France
URL courte
Par
151438
S'abonner

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur le quai des États-Unis à Nice où le DJ The Avener donnait un concert organisé par la Ville. Des internautes ont exprimé leur inquiétude quant à une seconde vague de l’épidémie en raison de ce rassemblement.

Samedi 11 juillet, une foule très compacte s’est formée devant la tour Bellanda à Nice, où le DJ niçois The Avener a donné un spectacle gratuit, a relaté France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Malgré le fait que le concert était diffusé en direct sur Internet et retransmis à la radio, des milliers de personnes se sont regroupées sur le quai des États-Unis pour y danser sans tenir compte des distanciations sociales.

 

L’artiste était accompagné d’un show lumineux, le tout filmé par plusieurs caméras au sol et par des drones. Bien que Virgin Radio, co-organisateur avec la Ville de Nice, ait incité ses auditeurs à vivre cette expérience depuis leur smartphone ou leur ordinateur, nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement jusqu’au quai des États-Unis, où le son était également diffusé.

La municipalité avait pourtant assuré que «la zone d’accès à la promenade des Anglais était filtrée pour le concert de The Avener», a précisé Nice-Presse. Jusqu’à 5.000 personnes ont pourtant été autorisées sur le site, soit le nombre maximal autorisé par la préfecture.

Les internautes furieux

La vidéo du journaliste du Parisien Mathias Galante, montrant une foule massive qui ne respecte évidemment pas les gestes barrières, a fait réagir de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, celles-ci craignant une seconde vague et un reconfinement dans la région. Certains n’ont pas manqué d’interpeller le maire Christian Estrosi pour avoir autorisé un tel événement.

Ce concert marquait le retour des événements culturels dans la cité azuréenne dont s’est targué l’édile en juin dernier. Des «summer sessions» du festival de jazz de la ville suivront dans la foulée, avec également une reprise du théâtre et du cinéma en plein air. Un été culturellement riche à Nice, en espérant que le coronavirus, lui, se tienne à distance.

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Tags:
musique, culture, Christian Estrosi, épidémie, foule, DJ, concert, Nice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook