France
URL courte
Par
11159
S'abonner

Pour avoir dessiné une centaine de graffitis à Toulouse, notamment sur des wagons de la SNCF, un employé de banque -qui a reconnu les faits- sera bientôt jugé, fait savoir France Bleu.

Un employé de banque qui dessinait des graffitis à Toulouse doit prochainement comparaître devant la justice, relate France Bleu.

Début juillet, les policiers municipaux interpellent un homme filmé par les caméras de surveillance en train de dessiner un graffiti sur le mur d'un immeuble en chantier. C’est lorsqu’il est présenté aux services de la police nationale que les enquêteurs remarquent la signature apposée sur les graffitis: ils reconnaissent le tag présent sur de nombreux équipements de la SNCF, dont des wagons, au cours des dernières années.

Un préjudice de près de 100.000 euros

Ils comptabilisent en tout 95 faits de dégradation de même type entre fin 2014 et juillet 2020. Le préjudice de la SNCF est estimé à 97.000 euros. L'homme, un employé de banque de 35 ans, était déjà connu des services de police pour des actes de ce type.

Il a reconnu les faits et sera bientôt jugé.

Lire aussi:

«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Deuxième nuit d'émeutes aux Pays-Bas après l'imposition du couvre-feu - images
Un clip de rap dérape, un équipage de police violemment agressé - vidéo
Tags:
préjudice, SNCF, graffiti, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook