France
URL courte
Par
5513385
S'abonner

La justice a condamné un homme qui avait refusé de serrer la main de l’ancienne préfète du Cher en raison de son sexe. L’individu, musulman, justifiait son geste par des raisons religieuses. L’incident s’est produit à deux reprises, dont une fois lors d’un hommage aux victimes d’un attentat terroriste.

Le tribunal de police de Bourges a condamné un homme qui a refusé de serrer la main de Catherine Ferrier, alors préfète du Cher, sous prétexte qu’elle est une femme.

Les faits pour lesquels il était poursuivi se sont produits le 7 janvier, dans les locaux de la préfecture, rapporte Le Berry républicain. Alors que la préfète était venue saluer le personnel et les administrés pour la nouvelle année, l’homme présent dans le public avait décliné la main tendue et gantée de Catherine Ferrier. De confession musulmane, il avait évoqué des raisons religieuses, lui interdisant de serrer la main d’une femme.

La préfète avait porté plainte suite à cet incident. Le tribunal de Bourges lui a donné raison, considérant qu’il s’agissait d’un «comportement sexiste» et «portant atteinte à la dignité». L’homme a été condamné à une amende de 750 euros et devra verser 1.500 euros de dommages et intérêts à la plaignante.

Nouvel incident lors d’une cérémonie d’hommage

L’individu avait déjà fait montre d’un comportement similaire deux ans auparavant, lors d’une cérémonie d’hommage au colonel Arnaud Beltrame, tué par un terroriste islamiste en 2018.

L’homme participait aux commémorations en tant que représentant de l’association Ditib Vierzon (ex-association des travailleurs turcs). Il avait là encore refusé de saluer Catherine Ferrier pour motif religieux, déclarant «on n’a pas le droit de serrer la main aux femmes». L’association avait par la suite envoyé une lettre à la préfète pour s’excuser.

Dans un communiqué, le nouveau préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier, s’est félicité de la décision du tribunal de Bourges qui «rappelle le caractère fondamental du respect des valeurs de laïcité et d’égalité homme-femme dans la République».

Catherine Ferrier a pour sa part quitté ses fonctions en février 2020 pour devenir préfète du Tarn.

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Tags:
préfecture, islam, Cher, islamisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook