France
URL courte
Par
424
S'abonner

Parmi tous les Français, ce sont les Franciliens qui semblent être les plus généreux, selon un sondage Odoxa pour France Bleu, Leetchi et Le Parisien: 321 euros de dons par personne et par an pour une moyenne de 213 euros dans le pays.

Un sondage réalisé par Odoxa pour France Bleu, Leetchi et Le Parisien offre un aperçu de la générosité des Français. La palme revient aux Franciliens qui s’avèrent être les plus donateurs. Avec 321 euros par personne et par an, la région arrive première, suivie de l'Occitanie, avec 226 euros, et les Hauts-de-France, avec 216 euros.

Cependant, les Franciliens disposent du niveau de vie médian le plus élevé, selon l’INSEE, et leurs dons ont baissé de trois euros par rapport à 2019, indique le sondage de l'Observatoire national et régional des générosités qui précise que la moyenne est de 213 euros donnés «à des associations, fondations, projets ou directement à des personnes en difficulté».

«Ce montant se situe légèrement en dessous de la mesure réalisée en septembre 2019 (225 euros), année qui avait été marquée par une baisse déjà importante du montant moyen donné chaque année (246 euros en septembre 2018)», note l’étude.

Cette baisse a notamment été enregistrée dans les foyers à haut revenus et auprès des 50-64 ans (-56 euros), tandis que les 18-24 ans se sont démarqués cette année par une forte progression de leurs donations (+60 euros). Par rapport à 2019, cette baisse est de 12 euros dans le pays, mais le nombre de personnes faisant un don reste stable.

Des dons en baisse

Toujours selon l'étude, si en 2020 les Français sont moins généreux, c'est en partie à cause du contexte économique. En outre, l’étude constate une certaine forme de «repli» du don vers l’entourage proche: les Français semblent s’être tournés vers des actions de solidarité et préfèrent aider directement leur famille ou leurs voisins.

«La part de Français déclarant que dans les années qui viennent ils auront plutôt tendance à privilégier les dons à des personnes en difficulté de leur entourage progresse très fortement et devance désormais nettement leur volonté de donner à des associations locales ou de donner pour une cause ciblée.»

Les causes les plus soutenues sont la recherche médicale (40%), la protection animale (30%) et la protection de l’enfance (30%). Les dons en lien avec l’épidémie de Covid-19 ont été faits avant tout aux hôpitaux et au personnel soignant (38%), ainsi qu’à la recherche sur la maladie (23%). Cette année, 8% des Français ont fait un don spécifiquement lié à l’épidémie de Covid-19.

L'enquête Odoxa a été réalisée auprès d'un échantillon de 3.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Elle a eu lieu du 7 au 11 septembre 2020 sur Internet.

 

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
chute, sondage, donations, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook