France
URL courte
Par
12373
S'abonner

Samedi 7 novembre, les gendarmes du Finistère ont tenu à l’oeil des surfeurs sans pour autant les verbaliser pour non-respect du confinement. Ils étaient en effet munis d'une attestation et d'un certificat médical attestant qu'il leur est recommandé de pratiquer un sport nautique «pour conserver un bon équilibre psychologique», relate Ouest-France.

Les défenseurs du surf se sont mobilisés samedi 7 novembre sur plusieurs plages du Finistère contre les règles en vigueur qui interdisent les activités nautiques depuis la mise en place du confinement, rapporte le journal Ouest-France.

Les activités en question sont en effet prohibées pour lutter contre la propagation du coronavirus.

La mobilisation n'a rassemblé que plusieurs dizaines de personnes dont plusieurs se sont mises à l'eau sans être verbalisées par les gendarmes présents sur les lieux.

Une activité nécessaire pour l’équilibre psychologique

La raison de cette tolérance s'est avérée curieuse. Outre l'attestation présentée aux gendarmes, les surfeurs disposaient d'«un certificat médical de leur médecin précisant que la pratique d’un sport nautique leur est nécessaire pendant le confinement pour conserver un bon équilibre psychologique».
 

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
confinement, surfeur, Finistère
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook