France
URL courte
Par
12437
S'abonner

Bien que le degré d’inquiétude reste élevé au sujet de la situation économique du pays et de sa dette publique, les Français dans leur majorité restent confiants dans l’avenir, puisque 81% d’entre eux estiment que l’économie va redémarrer, quoique lentement pour 72%.

Un sondage portant sur quatre domaines de la vie en France –économie, dette publique, situation financière personnelle et emploi– constate que le nombre de personnes se disant inquiètes sur ces dossiers demeure stable à un niveau élevé par rapport à la dernière «prise du pouls» en novembre 2020, selon une nouvelle étude Elabe.

Situation économique et dette publique

Ainsi, plus de huit Français sur 10 sont préoccupés par la situation économique et le niveau de la dette publique. Pour la première, ils sont 86%, dont 37% sont très inquiets. Pour la seconde, 82% sont inquiets, dont 39% très inquiets.

Pour ce qui est de leur situation personnelle, 58% des Français sont inquiets de leur situation financière, dont 17% très inquiets. Les chiffres sont pourtant très différents et dépendent de la possibilité de boucler les fins de mois: le niveau de préoccupation est de 42% chez ceux qui n’ont pas de problèmes sur ce point, mais il monte à 88% chez les Français ayant des difficultés à joindre les deux bouts.

En outre, 38% des actifs en poste sont inquiets pour leur emploi, dont 9% très inquiets.

Mesures d’urgence

La population reste partagée sur les mesures d’urgence appliquées pour faire face à la crise sanitaire. D’après 46% des sondés, il est nécessaire aujourd’hui de réduire le soutien et le chômage partiel afin d’éviter de faire grossir la dette publique, tandis que pour 52% ces dépenses sont nécessaires, même au prix de l’accroissement de la dette publique.

Les électeurs de Marine Le Pen sont majoritairement convaincus (52%) qu’il faut réduire les mesures de soutien et de chômage partiel, tandis que la majorité de ceux d’Emmanuel Macron (58%) approuvent les dépenses engagées par l’État depuis le début de la crise et pour les mois et années à venir, au détriment de l’augmentation de la dette publique.

Reprise économique

En ce qui concerne le développement dans les mois à venir, huit Français sur dix s’attendent à voir l’économie nationale redémarrer: lentement pour 72% et rapidement pour 9%. Toutefois, 18% des sondés estiment qu’elle ne va pas redémarrer. Toutes les catégories d’électorats et toutes les catégories de population estiment majoritairement que l’économie française va reprendre des couleurs, mais s’améliorera lentement.

Les personnes interrogées ont également livré leur avis sur la façon dont la France s’en sortira d’un point de vue économique par rapport aux autres pays: la plupart des réponses sont neutres, «ni mieux ni moins bien», ou plutôt pessimistes, «moins bien».

Ainsi, les Français estiment que leur pays s’en sortira moins bien que la Chine (51%), l’Allemagne (46%), les États-Unis (45%) et le Royaume-Uni (35%), mais mieux que l’Espagne et l’Italie (33% pour les deux). En ce qui concerne le camp des «ni mieux ni moins bien», cet avis est partagé par 49% dans la comparaison de la France à l’Italie, 48% à l’Espagne, 42% à l’Allemagne, 41% au Royaume-Uni, 38% aux États-Unis et 32% à la Chine.

L’interrogation a été réalisée les 4 et 5 mai par Internet parmi un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Tags:
sondage, économie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook