Insolite
URL courte
383998
S'abonner

Des femmes militaires kurdes ont haché avec leurs dents des serpents et des lapins vivants aux côtés de leurs collègues masculins dans le cadre d’une cérémonie de remise des diplômes en Irak. Les femmes avaient joué un rôle crucial dans la lutte contre Daech*.

Des femmes soldats peshmergas ont été photographiées en train de broyer des serpents et des lapins vivants avec leurs dents dans le cadre d'une cérémonie de remise des diplômes pour en faire des officiers de la force de combat kurde, près de la ville irako-kurde de Soran, dans le nord-est de l'Irak.

© AFP 2019 SAFIN HAMED
Une femme peshmerga

Au cours de cette même cérémonie, les femmes ont également montré leurs capacités militaires en se traînant dans la boue et en renversant leurs collègues masculins en combat. L’une des images publiées montre un homme et une femme en train de mordre un serpent ensemble.

Les images ont été largement reprises par différents médias et sur les réseaux sociaux.

​Le rôle décisif des femmes

Les Peshmergas, les forces armées du Kurdistan irakien, sont pour la première fois devenus un acteur clé de la guerre contre Daech* en août 2014, lorsque les terroristes ont lancé une attaque contre leur région.

Les Peshmergas kurdes sont réputés pour employer des femmes combattantes en première ligne. Parmi les plus grandes réalisations de ces femmes se comptent la résistance à un assaut de Daech* contre la ville de Kobané et la récupération du barrage de Mossoul, stratégiquement crucial.

Daech* aurait été particulièrement sensible au recours de cette force à cause du fait que ces radicaux pensaient que l’homme tué par une femme n'irait pas au paradis.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Poutine: des militaires russes ont annihilé des groupements terroristes «bien équipés» en Syrie
Coronavirus: le nombre de cas en Italie dépasse les 130, le carnaval de Venise arrêté
Tags:
peshmergas, Irak, femmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook