Insolite
URL courte
7785
S'abonner

Un chien errant embauché comme «consultant professionnel» par une concession automobile au Brésil est devenu la mascotte de l'établissement en plus d’attirer les clients.

Une concession automobile Hyundai située dans le sud-est du Brésil a pris la décision d'embaucher un nouvel employé inhabituel, à savoir un chien errant du quartier.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TUCSON PRIME (@tucson_prime)

Il a fait sa première apparition dans le showroom lors d'une nuit orageuse au début de l’année. Le directeur l'a laissé entrer par pitié, juste pour lui procurer un abri temporaire, mais au mois de mai il est devenu employé au titre de «consultant professionnel».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TUCSON PRIME (@tucson_prime)

L’animal s’est en effet présenté chaque jour et a rapidement attiré la sympathie des clients. Il a reçu un nom, Tucson Prime, Tucson étant le nom d'un modèle Hyundai.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TUCSON PRIME (@tucson_prime)

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TUCSON PRIME (@tucson_prime)

Une star du Net

Un compte Instagram a également été créé à son nom début juillet, lequel le présente notamment avec un badge «professionnel» en train d’accueillir des clients à son bureau. Ledit compte recense à ce jour 118.000 abonnés.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TUCSON PRIME (@tucson_prime)

Le directeur de la concession a confié à Top Motors Brazil que de nombreuses personnes revenaient après avoir acheté leur voiture juste pour saluer Tucson Prime et lui donner des friandises.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tensions en Méditerranée orientale: la Turquie victorieuse de l’escalade et des négociations?
Tags:
photo, chiens, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook