Insolite
URL courte
Par
1220
S'abonner

En se promenant sur une plage après une tempête, une Thaïlandaise a découvert un amas gris sentant le poisson. Il s’agirait en fait d’une substance précieuse utilisée dans l’industrie du parfum: de l’ambre gris.

Une femme en Thaïlande a eu bien du mal à croire en sa chance après être tombée sur un gros morceau de vomi de baleine sur une plage. La riveraine de 49 ans marchait sur le sable le 23 février, après une tempête, lorsqu'elle a remarqué une grande masse échouée sur le rivage dans la province de Nakhon Si Thammarat, relate le magazine The Sun.

​En y regardant de plus près, elle a remarqué que la substance sentait le poisson, alors elle a pris cet objet en espérant que sa découverte pouvait lui rapporter de l'argent.

En consultant ses voisins, elle a en effet appris qu’il s’agissait de vomi de baleine, connu sous le nom d’ambre gris. Cette substance rare est très prisée dans l’industrie du parfum.

Pour vérifier son authenticité, les riverains ont approché une flamme d’un morceau de la substance, ce qui l'a fait fondre, mais elle a ensuite durci à nouveau après refroidissement.

Elle espère trouver un acheteur

L’amas d’ambre gris fait 30 centimètres de large, 60 centimètres de long, pèse plus de six kilogrammes et est estimé à près de 214.000 euros. La Thaïlandaise attend désormais que des experts viennent confirmer l’authenticité de sa découverte. Elle pourrait alors vendre sa trouvaille si elle trouve un acheteur.

Les cachalots produisent de l’ambre gris grâce à leurs canaux biliaires qui fabriquent des sécrétions pour faciliter le passage d’objets avalés. Vomie ensuite par la baleine, cette masse se solidifie et flotte à la surface de l’océan.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
baleine, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook