International
URL courte
19516
S'abonner

Le fervent opposant à Piotr Porochenko Mikhaïl Saakachvili voit un signe de faiblesse des autorités ukrainiennes en place dans son expulsion vers la Pologne voisine.

L'ancien Président géorgien et ex-gouvernement de la région d'Odessa Mikhaïl Saakachvili estime que son expulsion d'Ukraine vers la Pologne est une preuve de la faiblesse des autorités de Kiev.

«Nous devons y réagir de façon calme, nous devons opposer la force d'esprit à leur faiblesse […]. Ce petit escroc de Porochenko, ce n'est pas un Président, ce n'est pas un homme, ce n'est qu'un vile colporteur qui veut enterrer l'Ukraine», a déclaré M.Saakachvili lors d'un entretien téléphonique avec l'ex-procureur de la région d'Odessa David Sakvarelidze retransmis par les chaînes de télévision ukrainiennes.

Déchu de sa nationalité ukrainienne, Mikhaïl Saakachvili a été expulsé lundi vers la Pologne. Les services frontaliers polonais ont confirmé que l'ancien dirigeant géorgien avait été «accueilli» et se trouvait actuellement à Varsovie.

Mikhaïl Saakachvili a quitté la Géorgie en 2013 après l'arrivée au pouvoir de ses adversaires et s'est vu privé de sa citoyenneté géorgienne. Il a relancé sa carrière politique en Ukraine, d'abord comme gouverneur de la région d'Odessa puis comme chef de file d'un mouvement d'opposition au Président Piotr Porochenko.

Début 2018, le tribunal de Tbilissi a condamné par contumace Mikhaïl Saakachvili à trois ans de prison pour «abus de pouvoir» dans l'affaire de l'assassinat du banquier géorgien Sandro Girgvliani survenu en 2006. Pour sa part, la justice ukrainienne accuse M.Saakachvili d'avoir voulu fomenter un coup d'État.

Lire aussi:

Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Une entorse au couvre-feu finit en course-poursuite avec la police dans l’Oise
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Raoult affirme avoir des preuves que le remdesivir favorise l’apparition de variants – vidéo
Tags:
nationalité, opposition, expulsions, Petro Porochenko, Mikhaïl Saakachvili, Ukraine, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook