Ecoutez Radio Sputnik
    Benyamin Netanyahou

    Une visite en Ukraine au menu du Premier ministre israélien à la veille des législatives

    © Sputnik . Alekseï Filippov
    International
    URL courte
    17132

    Benyamin Netanyahou prévoit de se rendre dans une semaine en visite en Ukraine, la première depuis 20 ans, pour des négociations avec le Président du pays et une cérémonie de commémoration des victimes des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou effectuera dans une semaine une visite en Ukraine où il doit s’entretenir avec le Président du pays, Volodymyr Zelensky, et rendre hommage à la mémoire des victimes des nazis durant la Seconde Guerre mondiale, a annoncé la chancellerie du chef du gouvernement.

    «Du 18 au 20 août, le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, se rendra à Kiev où il rencontrera le Président ukrainien, assistera à une cérémonie à Babi Yar et prendra part à d’autres manifestations», indique le communiqué.

    Ce voyage survient environ un mois avant les élections en Israël. À la veille des législatives anticipées prévues en septembre, Benyamin Netanyahou cherche à obtenir le soutien des électeurs russophones de son pays, avait précédemment affirmé le Times of Israël.

    Relations entre les deux pays 

    Ce sera la première visite du chef du gouvernement israélien en Ukraine depuis 20 ans, a rappelé Jewish Press. La visite précédente de Benyamin Netanyahou à Kiev remonte à mars 1999.

    La dernière visite d’un Président ukrainien en Israël remonte à janvier. Effectuée par l’ancien chef d’État Petro Porochenko, elle avait donné lieu à la signature d’un accord sur la mise en place d’une zone de libre-échange. Au mois de juillet, Benyamin Netanyahou a reçu à Jérusalem une délégation du parlement ukrainien et s’est félicité des relations «solides et amicales» de son pays avec l’Ukraine, selon son service de presse.

    La Shoah 

    Il y a trois ans, en visite en Ukraine, le Président israélien Reuven Rivlin avait mis en colère les politiciens locaux rappelant, du haut de la tribune parlementaire, les crimes commis par les nationalistes pendant la Seconde Guerre mondiale.

    En septembre 1941, les nazis allemands et leurs collaborateurs ukrainiens ont massacré à Babi Yar, aux environs de Kiev, plusieurs centaines de milliers de personnes, essentiellement des juifs, des Tziganes, des juifs karaïtes de Kiev et des prisonniers de guerre soviétiques.

    Lire aussi:

    Voici les dernières images du jeune randonneur français découvert mort en Italie
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Damas annonce l’entrée de blindés turcs dans la ville syrienne de Saraqeb
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik