International
URL courte
201760
S'abonner

Après que la mairie d’un arrondissement de Prague a enlevé de son socle la statue du maréchal Ivan Konev, qui avait pourtant libéré la ville en 1945, le ministre russe de la Défense a demandé à ce que soient engagées des poursuites  à l’encontre des responsables.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou estime nécessaire d’engager des poursuites à l’encontre des responsables étrangers décidant de démolir des monuments dressés en hommage à des Soviétiques.

«Sergueï Choïgou a demandé au président du Comité d’enquête de Russie, Alexandre Bastrykine, de poursuivre au pénal les représentants du pouvoir de certains pays étrangers pour leur décision de détruire des monuments érigés à la mémoire de Soviétiques», a indiqué le ministère russe la Défense dans un communiqué.

Selon le ministre, ce sont «les représentants les plus odieux de structures du pouvoir nationales et locales» qui prennent la décision de raser des monuments de ce type.

«Ainsi, à l’initiative du maire du sixième arrondissement de Prague, Andrej Kolar, la statue du maréchal soviétique Ivan Konev a été enlevée de son piédestal le 3 avril 2020», a rappelé Sergueï Choïgou.

Dans ce contexte, le ministre russe a constaté que les responsables étrangers étaient de plus en plus nombreux à vouloir falsifier la vérité historique relative à la Seconde Guerre mondiale.

«Dans sa demande, Sergueï Choïgou a attiré l’attention d’Alexandre Bastrykine sur l’augmentation ces derniers temps du nombre de tentatives de responsables officiels de certains pays étrangers de falsifier la vérité historique concernant la contribution décisive de l’Union soviétique dans la défaite des envahisseurs nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale», a ajouté le communiqué.

Le monument avait été inauguré le 9 mai 1980.

Le maréchal Ivan Konev

Le monument à Ivan Konev qui avait été élevé à Prague a été démantelé le 3 avril. Pourtant, c’est lui qui a libéré la ville et qui y a été accueilli en héros par de très nombreux habitants.

C’est également Ivan Konev qui a libéré les prisonniers d'Auschwitz et précipité la défaite totale des nazis.

Ivan Konev commandait l’un des trois fronts soviétiques qui ont participé à la libération de Prague en 1945.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
«Pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être Blanc», tance Lilian Thuram
Tags:
action en justice, ministère russe de la Défense, démantèlement de monuments, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook