International
URL courte
2724936
S'abonner

Les États-Unis rompent leurs relations avec l’OMS et transfèrent les fonds consacrés à l’organisation aux «autres besoins internationaux et urgents de santé publique», a fait savoir Donald Trump ce vendredi 29 mai lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Donald Trump a déclaré ce vendredi 29 mai que les États-Unis rompaient leurs relations avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et vont désormais donner des fonds à d'autres organisations qui travaillent dans le domaine de la santé publique.

«Suite au fait qu’ils ont refusé de mettre en œuvre les réformes requises et fortement nécessaires, nous mettons fin aujourd'hui à nos relations avec l'Organisation mondiale de la santé et nous verserons ces fonds aux autres besoins internationaux et urgents de santé publique», a déclaré le Président des États-Unis lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Par la suite, Donald Trump a accusé la Chine d’avoir permis de voyager aux personnes infectées de Wuhan partout dans le monde mais pas en Chine, en appelant à une attitude transparente et exigeant de la Chine qu'elle donne des réponses concernant le virus.

«Le monde doit avoir des réponses de la Chine sur le virus», a-t-il martelé.

Le Président a rappelé que les fonds que les États-Unis ont versé à l’OMS constituaient environ 450 millions d’euros annuels.

Logo de l'OMS
© Sputnik . Alexeï Vitvitski
«La Chine contrôle totalement l'Organisation mondiale de la santé, même si elle ne paie que 40 millions de dollars par an, tandis que les États-Unis payent environ 450 millions de dollars par an.»

Selon Donald Trump, l'OMS n'a pas non plus insisté pour que des spécialistes internationaux soient autorisés à se rendre en Chine et a approuvé la décision de Pékin d'interdire la circulation intérieure, tout en s'opposant à la fermeture des frontières américaines, y compris aux voyageurs en provenance de Chine.

Les précédentes attaques de Trump contre l’OMS

Le Président des États-Unis s’en est déjà pris à plusieurs reprises à l’OMS. La dernière attaque contre l’organisation a eu lieu le 18 mai quand, dans le cadre d’une réunion virtuelle des 194 pays membres, Donald Trump a accusé l’OMS d’être une «marionnette de la Chine».

En outre, dans une lettre datée du 18 mai adressée au directeur général de l'OMS, Tedros Ghebreyesus, que Donald Trump a postée sur Twitter, il l’accuse soit d’avoir couvert les explications officielles de Pékin, soit de n’avoir pas mené de contre-enquête.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Tags:
politique, santé, OMS, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook