International
URL courte
3710639
S'abonner

Alors que la Chine s’apprête à accueillir une mission de l’OMS visant à enquêter sur l’origine du coronavirus, des experts chinois de la santé tentent de rediriger les recherches vers l’Espagne. En cause, la découverte à Barcelone d’eaux usées datant de mars 2019 contaminées par le virus.

Des fonctionnaires et experts chinois ont insisté pour que l’enquête sur les origines de la pandémie de coronavirus ne se limite pas à la Chine, désignant l’Espagne comme origine alternative, a rapporté le Telegraph. Fin juin, des chercheurs ont révélé que des traces du virus avaient été retrouvées dans des échantillons d’eaux usées de Barcelone datant de mars 2019.

Des experts indépendants s’étaient toutefois montrés sceptiques quant à cette découverte, allant à l’encontre des nombreuses preuves selon lesquelles le virus est apparu fin décembre 2019 à Wuhan. «L'explication la plus plausible est le mélange ou la contamination des échantillons», avait indiqué au journal britannique The Sun le professeur François Balloux, directeur de l’UCL Genetics Institute à Londres.

«Peu importe le pays par lequel le travail d’identification commence, tant qu’il implique tous les pays concernés de manière équitable», a commenté auprès du journal chinois Global Times Zeng Guang, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies.

C’est à ce même média que Wang Guangfa, l’un des principaux conseillers du gouvernement chinois en matière de santé, a indiqué que l’OMS devrait se rendre en Espagne, faisant référence aux résultats des chercheurs de Barcelone sur des traces de SARS-CoV-2 dans des échantillons prélevés neuf mois avant l’apparition des premiers cas dans le centre de la Chine.

En pointant du doigt l’Espagne, ces déclarations «semblent être une tentative de réduire les attentes en prévision d’une “mission de cadrage“ de l’Organisation mondiale de la santé dans le pays la semaine prochaine», estime le Telegraph.

La mission de l’OMS en Chine

Une délégation internationale de l’OMS doit arriver en Chine dès lundi 6 juillet, a annoncé le directeur général de l’organisation, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, affirmant que «connaître la source du virus est très, très important» pour éviter de futures épidémies.

L’équipe se chargera en effet d’enquêter sur l’origine du coronavirus. Jusqu’à présent, les informations disponibles laissent penser que le marché des fruits de mer à Wuhan en serait la principale source, au vu des liens qu’il présente avec un grand nombre de premiers cas signalés.

La mission intervient un mois après les révélations de l’Associated Press sur le fait que Pékin a trop tardé à transmettre les informations relatives au coronavirus à l’OMS début janvier. Les autorités chinoises avaient répondu que ces allégations «ne reflétaient pas la réalité».

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
enquête, Espagne, Wuhan, origine, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook