International
URL courte
14304
S'abonner

Commentant la situation autour de TikTok, cette application du chinois ByteDance, aux États-Unis, la porte-parole de la diplomatie russe a souligné qu’il s’agissait d’une violation des normes de l’OMC, mais aussi les principes de l’économie de marché. Et d’exhorter Washington à réviser ses moyens de lutte pour le monopole de ses géants IT.

Les actions des États-Unis visant TikTok sont une violation des normes de base de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

«Les actions des autorités américaines vont à l’encontre des principes de l’économie de libre marché et violent les normes de l’OMC. La tentative de l’establishment à Washington de justifier par la nécessité d’assurer la sécurité nationale [cette] extorsion sans cérémonie de leur concurrent chinois en vue de son absorption semble particulièrement cynique», souligne la hautfonctionnaire, dont les propos sont cités par le ministère russe des Affaires étrangères.

Et d’ajouter que, les actions dures de la partie américaine à l’encontre de l’un des plus grands réseaux sociaux qu’est TikTok représentaient une violation d’un large spectre d’engagements internationaux pris par Washington, notamment en matière de diffusion de toutes les formes de l’information et de la liberté de choix des sources d’information.

«Nous exhortons Washington à réviser ses moyens de lutte pour le monopole des géants IT américains dans le domaine international des réseaux sociaux et de les conformer aux valeurs démocratiques et normes du droit international», souligne encore la diplomate.

Trump et TikTok aux États-Unis

Le 6 août, le Président américain a signé un décret exécutif bannissant dans 45 jours toute transaction entre «des personnes sous juridiction américaines» et la société ByteDance, propriétaire de TikTok, si les activités américaines de ce réseau social ne sont pas rachetées par un groupe américain, comme par exemple Microsoft. Des mesures similaires visent WeChat, du groupe chinois Tencent.

TikTok, leader pour le partage de vidéos en Chine et qui s’est affirmé comme un géant mondial dans ce secteur ces dernières années, est dans le collimateur de l’administration Trump depuis près d’un mois. Les autorités américaines estiment que cette application créée en 2018 est utilisée par le renseignement chinois à des fins de surveillance.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
Organisation mondiale du commerce (OMC), Maria Zakharova, États-Unis, TikTok
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook