International
URL courte
17414
S'abonner

En s'adressant aux croyants, le pape François a déclaré prier pour les nombreux événements dramatiques que connaît actuellement le monde, dont la pandémie et la situation au Liban. Évoquant la Biélorussie, il a prôné le dialogue et la non-violence dans ce pays en proie à des manifestations depuis dimanche dernier.

Alors que la Biélorussie connaît des protestations anti-gouvernementales qui se poursuivent depuis dimanche dernier, jour de la présidentielle, le pape François a appelé ce dimanche 16 août au dialogue, au respect du droit ainsi qu’à la non-violence dans le pays.

«Mes pensées se tournent vers la chère Biélorussie. Je suis attentivement la situation post-électorale dans ce pays et j’appelle au dialogue, au renoncement à la violence et au respect de la justice et du droit. Je confie tous les Biélorusses à la protection de la Madone, reine du monde», a-t-il déclaré lors de son adresse aux croyants et aux pèlerins depuis la fenêtre du Palais apostolique au Vatican.

Lors de son discours, plusieurs personnes avec des drapeaux blanc-rouge-blanc utilisés par l'opposition biélorusse étaient présentes sur la place Saint-Pierre.

Le pape a également déclaré qu'il se souvenait des nombreux événements dramatiques qui se déroulaient dans le monde, comme la situation au Liban ou la pandémie de Covid-19 à cause de laquelle de nombreuses personnes «ont perdu leur travail et n’ont rien à manger», et qu’il priait pour elles.

Six jours de manifestations

L’élection présidentielle du 9 août en Biélorussie a été remportée, selon les chiffres officiels de la Commission électorale centrale, par Alexandre Loukachenko avec 80,1% des voix. La candidate de l’opposition Svetlana Tikhanovskaïa a, elle, été créditée de 10,1% des suffrages.

L'annonce des résultats a été suivie par un mouvement de protestation dans la capitale et dans plusieurs autres villes biélorusses. Les forces de l’ordre ont eu recours à du gaz lacrymogène, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des munitions en caoutchouc.

Selon les données officielles, lors des manifestations plus de 6.500 personnes ont été interpellées. Des centaines de personnes ont été blessées, parmi lesquelles plus de 120 agents des forces de l'ordre, un manifestant a été tué, d'après le ministère de l'Intérieur du pays.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
Pape François, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook