International
URL courte
Coup d'État au Mali (40)
15183
S'abonner

Le lendemain du coup d'État militaire au Mali, le Comité national pour le salut du peuple mis en place par les putschistes a désigné son chef, le colonel Assimi Goita, rapporte l’agence de presse espagnole EFE.

Le colonel Assimi Goita a été nommé le 19 août chef du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), l'instance créée par les putschistes maliens après le renversement du gouvernement constitutionnel qui s’est produit le 18 août, relate l’agence de presse espagnole EFE.

Goita était l'un des cinq militaires siégeant au Comité qui ont fait leur apparition à la télévision nationale pour annoncer lundi matin la première déclaration des putschistes, relate l’agence. Avant la mutinerie, l’homme exerçait le commandement des unités des forces spéciales dans la partie centrale du Mali, est-il indiqué.

Mutinerie au Mali

Une mutinerie a éclaté la veille dans une base militaire près de Bamako, la capitale, et dans la soirée du 18 août il a été annoncé que le Président Ibrahim Boubacar Keïta et le Premier ministre Boubou Cissé avaient été arrêtés.

Par la suite, le chef de l’État a annoncé sa démission et la dissolution du parlement et du gouvernement. Les militaires, qui ont pris le pouvoir dans le pays, ont pour leur part annoncé leur intention de mettre en place une transition politique civile censée déboucher sur des élections générales dans un «délai raisonnable».

Dossier:
Coup d'État au Mali (40)

Lire aussi:

La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
coup d'Etat, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook