International
URL courte
301752
S'abonner

L'ex-candidate à la présidence biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa n'a pas l'intention de présenter sa candidature si une nouvelle présidentielle a lieu dans le pays.

La rivale malheureuse du Président biélorusse lors de la présidentielle du 9 août, Svetlana Tikhanovskaïa, a déclaré qu'elle ne participerait pas à une nouvelle élection si elle était organisée.

«Non, moi-même je ne me propose pas», a-t-elle annoncé vendredi 21 août dans une interview à la chaîne de télévision Belsat, en répondant à la question de savoir si elle-même ou son mari Sergueï Tikhanovski présenterait sa candidature en cas de nouvelle présidentielle en Biélorussie.

L’élection présidentielle du 9 août en Biélorussie a été remportée à 80,1% par Alexandre Loukachenko, avec 10,1% des voix pour la candidate de l’opposition, selon les chiffres officiels.

Les résultats de la présidentielle contestés

L'équipe de Mme Tikhanovskaïa conteste toujours les résultats de l’élection.

Ceux-ci n’ont pas non plus été reconnus par l’Union européenne, qui a confirmé l’information vendredi dernier via son chef de la diplomatie, Josep Borrell. «L’UE commence à réfléchir sur les moyens de sanctionner les responsables de violences et de falsification», a-t-il déclaré. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a quant à lui évoqué des sanctions personnelles qui pourraient être introduites contre les personnes responsables de «violences, de répression et de fraude électorale».

Le pays a été le théâtre de violentes manifestations réprimées à coups de canons à eau, gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Selon les chiffres officiels, plus de 6.700 personnes ont été interpellées et plusieurs centaines ont été blessées, tandis que trois manifestants ont trouvé la mort lors des troubles.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
candidature, élection présidentielle, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook