International
URL courte
Par
4361
S'abonner

L’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Andreï Keline, qui a été convoqué ce 7 septembre au Foreign Office au sujet de l’affaire Navalny, a déclaré après l’entrevue que «les accusations infondées» formulées contre la Russie étaient «inconcevables».

Convoqué ce 7 septembre au Foreign Office dans le cadre de l’affaire Navalny, l’ambassadeur de Russie à Londres, Andreï Keline, a déclaré qu’il était inadmissible de formuler des accusations gratuites contre la Russie, a fait savoir l’ambassade.

«Des accusations infondées, ainsi que la politisation du problème qui relève des domaines médical et juridique sont inconcevables. La Russie souhaite établir tous les faits liés à cet incident. Les mesures prises à cet effet par Moscou ont été expliquées. La réticence de la partie allemande à donner une réponse à la demande officielle envoyée par les autorités russes compétentes a été mise en évidence», a déclaré l’ambassadeur russe.

«Étant donné les hypothèses d'un empoisonnement d'Alexeï Navalny par un produit chimique interdit, Andreï Keline a confirmé l’attachement indéfectible de la Russie à ses obligations dans le cadre de la Convention sur les armes chimiques», a déclaré l'ambassade.

La convocation

Andreï Keline a été convoqué au Foreign Office plus tôt dans la journée. La nouvelle a été annoncée par le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, sur son compte Twitter.

«Le Royaume-Uni a convoqué aujourd’hui l'ambassadeur de Russie pour lui exprimer sa profonde inquiétude face à l'empoisonnement d'Alexeï Navalny. Il est totalement inacceptable qu’une arme chimique interdite soit utilisée et la Russie doit mener une enquête complète et transparente.»

Il a accompagné ce tweet d’un autre:

«Soulagé d'apprendre qu'Alexeï Navalny a été sorti du coma médicalement induit. J'espère que son état s'améliorera.»

Le ministre n’a pas précisé la source d'où il tenait l'information selon laquelle l’opposant russe avait été «empoisonné» à l’aide d’une substance militaire, aucune preuve de cette hypothèse n’ayant été fournie jusqu’à présent.

L'hospitalisation

Alexeï Navalny a été hospitalisé le 20 août à Omsk après avoir été victime d’un malaise à bord d’un avion. Les médecins russes ont diagnostiqué un trouble métabolique qui a provoqué une baisse de glycémie. Les spécialistes sibériens n'ont trouvé aucun poison dans le sang ni dans l'urine du patient.

Le blogueur a par la suite été transféré en Allemagne. Le gouvernement du pays a affirmé la semaine dernière qu’Alexeï Navalny avait été «empoisonné» par une substance apparentée au Novitchok.

Moscou a envoyé une demande officielle à Berlin concernant l’état de santé de l’opposant russe.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
ambassadeur, Royaume-Uni, Alexeï Navalny, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook