International
URL courte
Par
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (34)
15716
S'abonner

Alexandre Loukachenko a décidé de retirer leur rang diplomatique à plusieurs ambassadeurs ou anciens ambassadeurs de Biélorussie à l’étranger en raison de leur attitude envers les manifestations de protestation dans le pays.

Le Président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a privé de leur rang diplomatique Pavel Latouchko, ex-ambassadeur en France, et Igor Lechtchenia, ancien ambassadeur en Slovaquie, en raison d’une activité compromettant le service diplomatique, a annoncé ce 16 septembre le service de presse du chef de l’État.

Les deux hommes avaient précédemment condamné la répression des manifestations de protestation par les forces de l’ordre en Biélorussie.

Pavel Latouchko, qui était dernièrement directeur du Théâtre national académique Ianka Koupala de Minsk, après avoir longtemps été cadre d'État et occupé le poste d’ambassadeur en France et en Pologne, a rejoint l'opposition pour devenir l’un de ses dirigeants et est entré au Conseil de coordination pour le transfert du pouvoir.

Pour ce qui est d’Igor Lechtchenia, le 16 août, alors qu'il était ambassadeur en Slovaquie, il a mis en ligne un message vidéo où il s'est dit choqué par les «tortures et les passages à tabac» de ses compatriotes et s’est déclaré solidaire de ceux qui étaient descendus dans les rues pour se faire entendre.

En outre, Alexandre Loukachenko a limogé l’ambassadeur du pays en Lettonie, Vassili Markovitch, a fait savoir l’agence BelTA.

«Alexandre Loukachenko a démis Vassili Markovitch de son poste d’ambassadeur de Biélorussie en Lettonie et l'a privé de son rang diplomatique pour mauvaise exécution de ses fonctions», indique le service de presse présidentiel.

Vassili Markovitch a été nommé ambassadeur en Lettonie en 2018, après avoir dirigé la mission diplomatique biélorusse en République tchèque.

Les actions de protestation

Alexandre Loukachenko a été réélu pour la sixième fois, avec un total de 80,1% des voix. L’opposition a affirmé que l’élection avait été gagnée par sa candidate, Svetlana Tikhanovskaïa, et a appelé à manifester. Dans un premier temps, les actions ont été réprimées par la force, avec emploi de gaz lacrymogène, de canons à eau, de grenades assourdissantes et de munitions en caoutchouc. Mais par la suite, les autorités ont décidé de ne plus avoir recours à la force.

Des manifestations de soutien à Alexandre Loukachenko se sont tenues parallèlement.

Dossier:
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (34)

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Il tente de mourir en percutant une voiture avec 3 enfants à bord, le juge l’autorise à repasser son permis dans 2 ans
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Le Premier ministre arménien réagit à la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Tags:
opposition, manifestation, président, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook