International
URL courte
Par
181255
S'abonner

Bien que la démission du Premier ministre désigné Mustapha Adib ait été qualifié de «trahison collective» par l’entourage d’Emmanuel Macron, la France assure rester aux côtés du Liban pour qu’il obtienne des aides internationales.

La démission du Premier ministre désigné au Liban, Mustapha Adib, a été qualifiée de «trahison collective des partis libanais» par l’entourage d’Emmanuel Macron, rapporte Reuters.

Soulignant qu’il est indispensable d’avoir un gouvernement capable de recevoir l’aide internationale, la source citée précise que la France ne lâchera pas le Liban.

Le Président français s’exprimera «le moment venu».

Après avoir échoué à former un nouveau gouvernement, Mustapha Adib a démissionné ce 26 septembre.

Explication de sa décision

Lors de son allocution télévisée, il a expliqué sa démission par le fait que les différents camps politiques n’aient pas rempli sa condition, notamment l'absence de politisation dans la formation d’un gouvernement. 

Mustapha Adib a souligné que le Liban ne devrait pas abandonner l’initiative d’Emmanuel Macron visant à soutenir le pays.

La création d’un nouveau cabinet de ministres vers mi-septembre était une condition imposée par Emmanuel Macron lors de sa récente visite à Beyrouth pour que Paris accueille une conférence de soutien au Liban, plongé dans une crise profonde politique et économique. La diplomatie française avait également réclamé auprès du pays le lancement de réformes pour que la France continue de l’aider.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Tags:
premier ministre, démission, Liban, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook