International
URL courte
Par
296
S'abonner

L'Iran, pays voisin du premier producteur mondial de drogues qu’est l'Afghanistan, est à l'avant-poste de la lutte contre le trafic de stupéfiants. Mais les sanctions imposées par les États-Unis risquent de l’affaiblir, menaçant l’Europe, avertit Téhéran.

Au cours de ces 30 dernières années, l'Iran a mené 41.000 opérations antidrogue et saisi 12.000 tonnes de stupéfiants, ce qui représente, selon les Nations unies, les trois quarts des saisies mondiales d'opium et un quart des saisies d'héroïne et de morphine, rapporte Euronews.

30% des stupéfiants produits en Afghanistan, pays voisin et le plus grand producteur mondial de drogues, va vers l'Europe de l'Est via l'Iran. Les sanctions pourraient affaiblir la résistance du pays à ce trafic, a averti le Président iranien Hassan Rohani.

Une politique rigoureuse mais nécessaire?

Près de 4.000 hommes iraniens ont perdu la vie dans cette lutte et plus de 12.000 ont été mutilés, a indiqué au média Fadahossein Maleki, député du comité de sécurité nationale et ancien secrétaire de l'Institut général de la lutte contre la drogue en Iran.

La peine de mort est prévue en Iran pour les infractions majeures liées à la drogue, une mesure critiquée en Europe. Mais pour les Iraniens, une telle politique est nécessaire pour mettre fin aux crimes liés à la drogue, souligne Ebrahim Raïssi, président du système judiciaire iranien.

«Compte tenu de la pression mondiale sur l'Iran suite aux sanctions américaines, il semble que ce pays ait été laissé seul dans sa lutte contre le trafic de drogue et on ne sait pas combien de temps il pourra résister dans ces conditions», avance pour sa part le correspondant d’Euronews à Téhéran.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Tags:
drogue, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook