International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
44411
S'abonner

Les autorités russes préconisent le règlement du conflit au Haut-Karabakh et ne soutiennent pas une partie contre une autre, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia.

La Russie ne soutient pas une partie contre l’autre dans le conflit du Haut-Karabakh qui oppose les forces arméniennes et azerbaïdjanaises en Transcaucasie, a déclaré ce jeudi 1er octobre le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia.

«La Turquie soutient sans équivoque l'Azerbaïdjan. Nous le savons. Mais cela ne signifie pas que nous sommes de l'autre côté et que nous soutenons l'Arménie contre l'Azerbaïdjan. Ce n'est pas le cas. Nous sommes pour un règlement équitable [du conflit, ndlr], pour un cessez-le-feu, pour la cessation des hostilités», a indiqué M.Nebenzia.

Selon le diplomate, la Russie souhaite que les deux États arrêtent cette escalade.

«L’internationalisation du conflit du Haut-Karabakh ne fera qu’aggraver la situation», voilà pourquoi Moscou appelle «toutes les parties à faire preuve d'une retenue maximale et à œuvrer pour une désescalade», a poursuivi M.Nebenzia.

Macron, Trump et Poutine appellent à la reprise des négociations

Les trois co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE -Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Donald Trump- ont adopté ce 1er octobre une déclaration conjointe exhortant à arrêter immédiatement les hostilités au Haut-Karabakh.

Ils ont adressé leurs condoléances aux familles des personnes tuées depuis la reprise des combats le 27 septembre et ont appelé Bakou comme Erevan à reprendre les discussions en vue de régler le conflit.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
Haut-Karabakh, Russie, ONU, Vassili Nebenzia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook