International
URL courte
Par
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)
11560
S'abonner

Si l’ambassade américaine à Moscou devra s’expliquer auprès du ministère russe des Affaires étrangères pour ses commentaires sur les manifestations non autorisées en raison de la situation sanitaire, le Kremlin a fait remarquer que des observations similaires de sa part sur la situation aux USA auraient provoqué «un certain malaise» à Washington.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a évoqué les publications de l'ambassade des États-Unis à Moscou au sujet des actions du 23 janvier qui n’ont pas été autorisées en raison de la situation sanitaire en Russie. Il les a qualifiées d'ingérence indirecte dans les affaires intérieures du pays.

«Évidemment, ce sont des publications incorrectes. Et évidemment, elles constituent indirectement une ingérence absolue dans nos affaires intérieures. Autrement dit, indirectement, c'est un encouragement à violer la législation russe, un soutien aux actions non autorisées», a déclaré Dmitri Peskov dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya 1.

Dans ce contexte, il a conseillé aux employés de l’ambassade de réfléchir à leur propre réaction si la Russie avait eu un tel comportement envers leur pays.

«Si notre ambassade avait fait de même pour ce qui est des troubles aux États-Unis, qui d’ailleurs se poursuivent, cela aurait probablement provoqué un certain malaise à Washington. Je voudrais recommander à nos vis-à-vis d'ajuster la situation à eux-mêmes», a-t-il poursuivi.

Concernant les mobilisations non concertées avec les municipalités en Russie, l’ambassade américaine a déclaré qu'elle surveillait de près «les informations sur les actions de protestation dans 38 villes russes». Elle a ajouté qu’elle «soutenait le droit de tout le monde à manifester pacifiquement et à la liberté d'expression» et que les mesures prises par les autorités russes «visaient à la répression de ces droits».

Manifestations non autorisées

Des troubles avaient précédemment éclaté à Washington où la police a arrêté certains mécontents des résultats de la présidentielle. L'ambassade américaine en Russie n'a toutefois fait aucun commentaire à ce sujet.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a déclaré que les diplomates américains seraient convoqués au ministère des Affaires étrangères à la suite de ces publications. Il leur a été signifié que les tentatives d'incitation d’éléments radicaux auraient des retombées négatives sur les relations bilatérales et qu’ils feraient mieux de s'occuper de leurs propres problèmes au lieu de s'immiscer dans les affaires intérieures d'autres pays.

Des manifestations, non autorisées en raison de la situation sanitaire, se sont tenues le 23 janvier dans plusieurs villes de Russie, à l’appel des partisans d'Alexeï Navalny. Le ministère de l'Intérieur et le parquet général ont à plusieurs reprises évoqué la responsabilité tant des organisateurs que des participants aux mobilisations. En outre, le parquet général a exigé que soient bloqués sur le Web les appels à rejoindre ces actions.

Dossier:
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
Kremlin, Alexeï Navalny, manifestation, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook