International
URL courte
Par
45946
S'abonner

La Russie cherche à consolider sa présence militaire et augmenter son activité économique dans l’Arctique, une région importante pour elle, a indiqué le porte-parole de Vladimir Poutine. Alors que Washington avait déclaré surveiller ces activités russes, le Kremlin a réagi en rappelant que les États-Unis y défendaient leurs propres intérêts.

Au lendemain des annonces faites par le Pentagone affirmant qu’il surveillait «de très près» les activités russes dans l’Arctique, le Kremlin a expliqué pourquoi il est important pour la Russie d’y assurer sa présence.

«En effet, le commandant en chef [le Président russe] estime que la présence militaire de la Russie dans l’Arctique est un élément absolument indispensable du dispositif militaire», a déclaré ce 6 avril Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, aux journalistes.

La Russie y met également en place des projets économiques dont l’ampleur ne fait qu’augmenter:

«La zone arctique est une région importante de la Fédération de Russie. C’est ce qui fait partie de nos frontières et de notre zone économique. Notre potentiel économique augmente année après année. Vous savez que nous avons de vastes projets de développement dans la zone arctique. Tout cela se met progressivement en œuvre», a-t-il expliqué.

M.Peskov a également souligné que Washington lui-même s’y intéressait:

«En ce qui concerne les préoccupations de nos collègues américains, il ne faut pas oublier que les États-Unis n’ont jamais renoncé à leur présence dans la zone arctique. Ils ont toujours gardé de l’attention pour elle. Nous l’avons toujours constaté et nous sommes partis de l’idée que nous ne devions pas non plus négliger cette région».

Projets russes dans l’Arctique

Cette déclaration survient quelques jours après que le gouvernement russe a approuvé le nouveau programme de croissance économique de l’Arctique courant jusqu’à l’année 2024.

L’objectif de cette initiative porte sur l’accélération du développement des territoires qui font partie de la zone arctique russe afin d’augmenter leur contribution économique.

En mars 2020, Vladimir Poutine avait signé un décret concernant les principes de la politique russe dans l’Arctique pour une période allant jusqu’à 2035. Parmi les concepts essentiels figurent la protection de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et le développement de la route maritime du nord, censée devenir compétitive à l’échelle mondiale. En plus de cela, s’y trouve aussi la protection de l’environnement, ainsi que celle de l’habitat et de la vie traditionnelle des peuples autochtones peu nombreux du nord.

La Russie a à plusieurs reprises déclaré que ses activités revêtaient un caractère défensif et ne représentaient pas de danger pour la sécurité des autres pays arctiques.

Projets américains

En surveillant les activités russes dans l’Arctique, Washington cherche ainsi à éviter la militarisation de la zone, a déclaré le 5 avril le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Celui-ci a également reconnu que cette région clé était «vitale» pour la Défense américaine en tant que «corridor stratégique potentiel entre l'Indo-Pacifique et les États-Unis».

En mars 2021, la stratégie militaire américaine, intitulée «Regagner la domination de l’Arctique», a été rendue publique. Pour le général de division Peter Andrysiak, général commandant de l'armée américaine en Alaska, cité par Arctic Today, c’est une région qui contient «de nombreuses ressources naturelles de notre pays et d’importants canaux de navigation», tout en étant «un vecteur possible d’attaque».

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
économie, défense, Russie, États-Unis, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook