Maghreb
URL courte
Par
31812
S'abonner

Deux nouveaux cas de coronavirus, une femme et sa fille, ont été enregistrés à l’ouest de la capitale Alger, indique le ministère algérien de la Santé. Les autorités algériennes ont pris plusieurs mesures pour prévenir la propagation massive de cette maladie.

Dans un communiqué diffusé dimanche 2 mars par la télévision nationale algérienne, le ministère de la Santé annonce l’enregistrement de deux nouveaux cas confirmés de coronavirus dans le pays, ce qui porte à trois le nombre de personnes atteintes par cette maladie en Algérie. Le risque de propagation à grande échelle de cette infection pulmonaire est pris très au sérieux par les plus hautes autorités du pays qui en ont fait le principal sujet à l’ordre du jour de la réunion du Haut conseil de sécurité tenue dimanche sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.

Le document précise que les deux cas, une femme de 54 ans et sa fille de 24 ans, ont été enregistrés dans la wilaya (région) de Blida, à l’ouest de la capitale Alger. Détectées grâce au système de surveillance mis en place par le ministère de la Santé, le communiqué souligne que les deux patientes sont actuellement placées à l’isolement et font l’objet d’un traitement.

Les instructions du Président

Lors de la réunion du Haut conseil de sécurité consacrée notamment à la question du coronavirus, le Président Tebboune a ordonné «de garder un haut degré de vigilance et de mobiliser tous les secteurs concernés afin de faire face à toute éventualité», indique la note de la présidence de la République relayée par l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

Par ailleurs, le document affirme que le Premier ministre Abdelaziz Djerad a présenté un rapport d’évaluation dans lequel il assure que la situation est parfaitement maîtrisée.

Lors de sa visite dimanche 1er mars à l’hôpital El Kettar à Alger, le ministre algérien de la Santé Abderrahmane Benbouzid a affirmé que «toutes les mesures ont été prises pour faire face à toute nouvelle apparition d’un foyer» de cette pathologie, rapporte l’APS. Dans le même sens, il a souligné que tous les établissements hospitaliers ont été fermement instruits de se doter du matériel nécessaire notamment de masques: des demi-masques filtrant coque et des masques chirurgicaux à élastiques, des combinaisons, des lunettes, des gels et des draps jetables. Dans le même sillage, le ministre a annoncé avoir interdit aux fabricants de masques de protection de les exporter vers l’étranger dans le but de maintenir à un niveau important les stocks pour parer à toute éventualité.

Le ministère de l’Enseignement supérieur se prépare

Contenue dans le plan d’action annoncé par le ministre de l’Enseignement supérieur Chams Eddine Chitour, la numérisation de ce secteur et la promotion de l’enseignement à distance sera accélérée dans le contexte du risque de propagation du coronavirus qui pourrait imposer la fermeture des établissements universitaires.

Ainsi, le ministère a notifié samedi 29 février les présidents des conférences régionales des universités et l’ensemble de la communauté universitaire «à prendre les mesures techniques nécessaires en vue de maintenir le fil de la communication et la relation à distance entre l’enseignant et l’étudiant».

Par ailleurs, le ministère a précisé dimanche 1er mars dans un communiqué publié sur la page Facebook de M.Chitour que «l’enseignement en ligne est un mécanisme du système de numérisation du secteur qui permet l’enseignement à distance qui contribue en même temps à la mise en œuvre des mesures préventives [contre le coronavirus, ndlr] dans le but de faciliter la communication entre les étudiants et les professeurs afin d’assurer une couverture complète du contenu pédagogique».

«Tout le monde doit savoir que l’enseignement se poursuivra normalement au niveau de toutes les universités, centres universitaires, écoles supérieures et autres établissement sous tutelle», conclut la note.

Les précautions dans le sud du pays

Lors de la même visite à l’hôpital El Kettar à Alger, le ministre de la Santé a fait savoir que toutes les personnes ayant eu des contacts directs avec le ressortissant italien, premier cas de Covid-19 confirmé le 25 février en Algérie, ont été soumises à des examens approfondis.

Tous les bilans réalisés sur ces personnes «en lien direct avec le ressortissant italien atteint de ce virus sont négatifs», a affirmé le ministre cité par l’APS.

Le patient italien qui travaille en sa qualité d’ingénieur sur le site pétrolifère de Hassi Messaoud est rentré vendredi 28 février en Italie.

Lire aussi:

Washington promet de punir ceux qui «violent» les «sanctions de l'Onu» contre l'Iran
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), Covid-19, Abdelmadjid Tebboune, Abdelaziz Djerad, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook