Maghreb
URL courte
Par
6021213
S'abonner

Le consulat général de France à Alger informe sur son site que les Algériens engagés «dans une relation sentimentale avec un ressortissant français résidant en France» peuvent bénéficier d’un laissez-passer ou d’un visa de court séjour sous certaines conditions.

Les Algériens qui entretiennent une «relation amoureuse» avec un ressortissant français depuis au moins six mois à la date de fermeture des frontières peuvent, à titre dérogatoire, obtenir un laissez-passer ou un visa court séjour pour l’Hexagone, annonce sur son site le consulat général de France à Alger.

«Une procédure d’entrée dérogatoire est mise en place par les consulats généraux de France en Algérie pour les ressortissants étrangers engagés dans une relation sentimentale avec un ressortissant français résidant en France», explique la note. «Ceux-ci peuvent bénéficier d’une entrée dérogatoire sur le territoire français grâce à la délivrance d’un laissez-passer par la Cellule interministérielle de Crise et, si besoin, à l’obtention d’un visa de court séjour», précise-t-elle.

Pour bénéficier des avantages de cette mesure, les Algériens concernés par cette dérogation «devront faire la preuve que la relation existe depuis un minimum de 6 mois à la date de la fermeture des frontières (soit depuis au moins le 15 septembre 2019) constatée par des rencontres régulières entre les deux partenaires (sont exclues les relations virtuelles ou téléphoniques)», souligne le communiqué.

Ainsi, toute personne remplissant ces conditions et souhaitant se rendre en France devra faire parvenir un dossier administratif à visas.alger-cslt@diplomatie.gouv.fr, conclut la note.

Quid des visas long séjour pour études?

Bien que les services consulaires français acceptent le dépôt de demande de visa long séjour pour certaines catégories, dont les étudiants, à l’approche de la rentrée scolaire et universitaire, le Consulat général de France à Alger a informé le 23 juillet dans un communiqué qu’«aucun visa n’est délivré» actuellement. La raison: la frontière Schengen entre la France et l’Algérie demeure fermée. Les services consulaires français ont repris leurs activités depuis le 28 juin en Algérie.

En 2019, 272.054 visas ont été délivrés aux Algériens par les trois consulats de France en Algérie (Alger, Annaba et Oran), a fait savoir lors d’un point presse le consul général de France à Alger Marc Sédille, rapporte TSA. La quasi-totalité de ces visas sont à entrées multiples, dont un quart ont une validité de plus d’un an.

Par ailleurs, M.Sédille a précisé que ce chiffre était en recul de 7,5% par rapport à celui de 2018 (293.926 visas), tout comme le nombre de demandes qui a reculé de 12%, passant de 586.882 en 2018 à 501.300 en 2019.

Le consul général de France explique cette situation par le Hirak qu’a connu l’Algérie en 2019 et les nouvelles règles régissant l’octroi de visas.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
régime sans visas, conditions visas, France-visas, visas, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook