Ecoutez Radio Sputnik
    Le fin du monde. Image d'illustration

    Clinton présidente? Les survivalistes américains se préparent au cataclysme

    © Flickr/ Josie Anderton
    Lu dans la presse
    URL courte
    Lenta.ru
    11153

    De nombreux conservateurs craignent qu'en cas de victoire d'Hillary Clinton à l'élection présidentielle américaine le pays puisse être submergé par le chaos et l'anarchie. Pour faire face aux émeutes et à la guerre civile qu'ils redoutent tant, ils constituent des réserves de nourriture, de médicaments et d'armes.

    L'idée ne date pas d'hier: le mouvement survivaliste existe depuis longtemps. Explications.

    Un homme prévenu en vaut deux

    Les survivalistes croient que le monde d'aujourd'hui est à un cheveu du gouffre et qu'il suffit d'une simple étincelle pour qu'il s'effondre.

    Ils pensent aussi que le jour J, l'économie et le pouvoir d'État s'effondreront et que le chaos s'installera dans le pays; qu'en quelques jours, des bandes de maraudeurs et de personnes désespérées se promèneront dans les rues prêtes à tout pour de la nourriture et des médicaments. Selon leur logique, seuls ceux qui se sont préparés à l'avance auront une chance de survivre.

    Actuellement, ils sont environ 4 millions aux États-Unis mais tous ne craignent pas la même chose. Certains se préparent aux cataclysmes naturels, d'autres à une catastrophe anthropique, une famine, une épidémie, un hiver volcanique ou une guerre nucléaire.

    Étant donné que les passions électorales ont atteint un niveau sans précédent aujourd'hui aux USA, de nombreux représentants de ce courant de pensée prédisent des problèmes à cause du résultat de l'élection. Ils s'attendent à des émeutes après l'élection d'un président et estiment qu'en cas de victoire d'Hillary Clinton, le pays serait condamné.

    Le centre commercial Armageddon vous attend

    La première chose à faire pour échapper à toute situation incontrôlable, selon les survivalistes, est de fuir les grandes villes. Ils possèdent tous une valise d'urgence avec tout le nécessaire pour être prêt à "décoller" dès les premiers signes de malheur.

    Les magasins en ligne survivalistes proposent des valises déjà complètes: boussole, trousse de secours, radio avec générateur de courant manuel, lampe-torche solaire et briquets à magnésium.

    De préférence, le survivaliste doit préalablement étudier les itinéraires d'évacuation et préparer un abri dans un endroit éloigné et isolé où il aura stocké de l'eau, des médicaments et de la nourriture — en règle générale sous la forme de rations prévues pour un stockage prolongé. Cela a un prix: par exemple, un lot de rations pour nourrir une personne pendant six mois coûte presque 1 000 dollars. Et un abri sous-terrain pour plusieurs personnes vaut presque 100 000 dollars.

    Chaque survivaliste qui se respecte doit aussi être bien armé — au contraire de quoi il ne pourra pas se défendre contre les "zombies", comme sont surnommés les gens ordinaires qui ne se préparent pas pour l'apocalypse.

    Quand tout se normalisera plus ou moins après la catastrophe éventuelle commencera un commerce avec les résidents d'autres abris. Les survivalistes pensent que l'or et les métaux précieux auront de la valeur même après la fin du monde. C'est donc précisément ce qu'ils stockent.

    L'économie post-apocalyptique reviendra à la gestion naturelle. Les magasins en ligne spécialisés proposent ainsi des graines de diverses plantes agricoles. Le choix est vaste, sans OGM et à longue durée de stockage — au moins cinq ans.

    "Demain la guerre a commencé"

    Une planète mystèrieuse
    © REUTERS / R. Hurt/Caltech/IPAC
    Le magasin en ligne américain My Patriot Supply vend depuis huit ans des conserves, des systèmes de purification d'eau et tous les produits pouvant servir en cas de catastrophe ou de cataclysme. Selon le fondateur de la compagnie, Keith Bensemer, la demande n'a jamais été aussi élevée qu'à l'approche de la présidentielle 2016.

    "Les gens ont l'impression de ne pas pouvoir influencer l'issue de l'élection, c'est pourquoi ils essaient de prendre en main au moins quelque chose", explique-t-il.

    Son concurrent, la compagnie The Epicenter, a également ressenti une hausse de l'intérêt des acheteurs. "Hier l'un de nos clients s'intéressait énormément à la nourriture lyophilisée. Il voulait stocker des réserves d'un an pour dix personnes", explique l'entrepreneur Brian Nelson. La nourriture lyophilisée est congelée et séchée sous vide. Après un tel traitement, les aliments ne périssent pas pendant des années.

    Cette requête n'était pas un hasard: selon le propriétaire du magasin, son client était préoccupé par l'élection et les émeutes imminentes. "Comme tant d'autres il ne sait pas quelle sera la suite et craint l'incertitude. Le facteur peur joue énormément", dit-il. Brian Nelson a remarqué récemment que quand les gens étaient effrayés, les ventes du magasin montaient en flèche. Tout attentat, cataclysme ou épidémie font augmenter la demande.

    La fin du monde

    L'entrepreneur américain Sam Altman a reconnu au magazine New Yorker que les pensées sur la fin du monde le hantaient également. "Il y a cinq ans un laboratoire néerlandais a créé un virus très contagieux de la grippe aviaire H5N1. La probabilité d'une fuite de ce virus synthétique mortel sera réelle pendant les vingt prochaines années", explique-t-il.

    Une épidémie n'est qu'un scénario d'apocalypse. Altman n'écarte pas l'éventualité d'une guerre nucléaire, ni même d'une attaque hostile d'une intelligence artificielle. Il est certain que tôt ou tard quelque chose se produira — un effondrement économique, une immense éruption volcanique ou une guerre civile. Selon lui, même une puissante tempête magnétique pourrait mettre un terme à la vie normale en mettant hors service tous les appareils électroniques.

    "Il faut donc se préparer à tout", d'après lui. L'entrepreneur a donc acheté des armes et des masques à gaz de l'armée israélienne. Il possède des réserves d'antibiotiques et d'iodure de potassium en cas de syndrome d'irradiation aiguë et a déjà construit un abri dans une région peu peuplée de Californie. Il a même prévu un plan B: fuir en Nouvelle-Zélande où un ami milliardaire a promis de l'accueillir dans sa propre maison.

    La fin du monde peut attendre

    Aucun des scénarios des survivalistes ne s'est encore réalisé. De nombreux pays ont connu des effondrements économiques, l'hyperinflation, des périodes d'anarchie et de guerre civile, mais jamais encore cela n'a conduit à une situation telle que dans le jeu Fallout ou dans le film Mad Max.

    La réticence des survivalistes à croire aux faits est idéologique. Cette sous-culture est constituée essentiellement d'Américains blancs ultraconservateurs qui voient les grandes villes comme des terrains fertiles pour la perversion et le libéralisme. Beaucoup d'entre eux attendent la fin du monde dans le sens premier et biblique du terme — avec un Antéchrist et une distribution de puces électroniques avec le "chiffre de la bête". Les récalcitrants devront se réfugier dans un bunker dans les bois avec des réserves de nourriture lyophilisée. Et ils considèrent comme un bienfait le retour post-apocalyptique de l'humanité au mode de vie traditionnel.

    Il est peu probable que l'élection américaine se solde par un effondrement tel que le supposent les survivalistes et les paranoïaques. Ces derniers auront besoin de rations de nourriture pour la prochaine fois, quand une crainte cédera la place à une autre. Et à ce petit jeu, les gagnants seront toujours ceux qui ont appris à convertir les phobies en dollars.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Une guerre nucléaire demain? Même pas peur!
    Les intentions macabres de Daesh dévoilées par Washington
    Un « Armageddon solaire » attendu sur Terre
    World War Three: Armageddon à la BBC
    Tags:
    apocalypse, guerre civile, cataclysme, Présidentielle américaine 2016, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik