Ecoutez Radio Sputnik
    Un œil

    Une femme pleure des cristaux qui rendent les médecins perplexes – vidéo

    CC BY 2.0 / LMAP / After the tear.
    Santé
    URL courte
    20921
    S'abonner

    En Arménie, une jeune femme a surpris les médecins, qui n’arrivent pas à diagnostiquer sa maladie: une cinquantaine de cristaux de verre sortent de ses yeux chaque jour, relatent les médias. Une ophtalmologiste a essayé d’expliquer ce phénomène.

    Une Arménienne de 22 ans, Satenik Kazarian, pleure une cinquantaine de cristaux par jour au lieu de larmes depuis plus de deux mois, et les médecins ne parviennent pas à l’aider, a appris Sputnik Arménie auprès de la famille de la jeune femme.

    «À présent, ma vie est un enfer», indique la femme, mère d’un enfant de cinq ans, aux journalistes.

    Éclats de dents ou de verre?

    Le premier cristal est apparu après qu’elle est allée chez le dentiste et elle a cru avoir reçu des éclats de dent dans les yeux, alors que ses proches pensaient qu’il s’agissait d’éclats de verre, note Sputnik Arménie.

    «J’ai d’abord passé un examen médical au centre d’Artik, puis à Gyumri, ensuite j’ai dû aller à Erevan. Tous les médecins sont pris au dépourvu, ils n’ont jamais observé une telle maladie et ne savent pas comment la traiter. Ils n’ont même fait aucun diagnostic», a indiqué Satenik Kazarian, qui réside dans un village du nord de l’Arménie.

    Elle s’est vu prescrire des gouttes oculaires et des antibiotiques, mais son état a empiré et elle a arrêté de prendre ces médicaments.

    Après la méfiance, la perplexité

    Selon la belle-mère de Satenik, Zemfira Mikaelian, les médecins ont d’abord été méfiants et ont même supposé que la jeune femme insérait elle-même des cristaux dans ses yeux.

    Mais après plusieurs vérifications, ils ont conseillé d’attendre les résultats d’une expertise. La famille de Satenik Kazarian a déjà rencontré le vice-ministre arménien de la Santé publique Oganès Aroutiounian et espère rencontrer le ministre, Arsen Torossian, pour obtenir les soins requis.

    Une possible explication

    Il s’agit d’une pathologie rare, ce qui rend difficile le diagnostic, a déclaré l’ophtalmologiste d’une clinique russe, Tatiana Chilova, citée par la chaîne de télévision Ren-TV. Selon elle, la formation de cristaux serait le résultat d’une concentration élevée de sels dans le liquide lacrymal.

    «Les larmes sont un liquide biologique dont la composition ressemble à celle du sang et peut changer dans certaines conditions, par exemple en raison de maladies génétiques ou d’inflammations de l’œil ou du corps», a indiqué Mme Chilova.

    Selon elle, de tels cristaux peuvent se former aussi dans le foie et les reins en cas de troubles métaboliques. La patiente «devrait donc subir un examen complet».

    Tags:
    ophtalmologie, yeux, santé, Arménie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik