Santé
URL courte
1142
S'abonner

Une récente étude a établi un lien entre l’utilisation fréquente de produits détergents et l’apparition de troubles respiratoires chez les enfants. Ceux qui ont passé les trois premières années de leur vie dans des maisons «trop propres» auraient davantage tendance à souffrir d’asthme.

Des chercheurs canadiens ont démontré que les produits détergents étaient nocifs pour la santé des enfants.

En effet, ils ont analysé les données de plus de 2.000 d’entre eux fournies par le Canadian Healthy Infant Longitudinal Development (CHILD) entre 2008 et 2015, et ont découvert que tous avaient été impactés par les produits chimiques ménagers, lesquels pourraient toucher leur système immunitaire.

«Nous ne pouvons pas déterminer quelles marques sont les pires avec les données que nous avons, mais nos découvertes sont suffisantes pour alerter le public qu’il faudrait chercher à limiter l’exposition [à ces produits, ndlr]», a déclaré l’auteure principale de l’étude, Jaclyn Parks, au média canadien CTV News.

Éviter les vaporisateurs

Les produits pulvérisés seraient les plus nocifs, car présents directement dans l’air et plus susceptibles d’atteindre les poumons. En effet, les enfants qui étaient les plus exposés à ceux-ci ont développé de l’asthme, une respiration sifflante ou des allergies dès leur troisième anniversaire. L’étude a été publiée le 18 février dans la revue Canadian Medical Association Journal.

Afin d’éviter ce genre de problème, Mme Parks recommande de ne pas pulvériser de produits, mais d’en mettre directement sur un tissu pour nettoyer les surfaces. Il est également recommandé de rincer une surface à l’eau après y avoir mis du détergent.

Lire aussi:

The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
étude, enfants, asthme, produits hygiéniques, produit chimique, détergents
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook