Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – avril (50)
121219
S'abonner

Les suppositions selon lesquelles les larmes seraient capables de véhiculer le nouveau coronavirus circulaient depuis longtemps et elles ont été confirmées par des scientifiques.

Les experts ont établi dès le début de l’épidémie que les yeux étaient une sorte de porte d’entrée pour le virus et recommandent instamment depuis de se laver souvent les mains et de ne pas se toucher les yeux.

Toutefois, il s’avère que les yeux sont également une porte de sortie et que l'infection est capable de se transmettre au moyen de larmes, avertit le Corriere della Sera. La conjonctivite est l'un des symptômes fréquemment cités par les patients atteints du Covid-19, même lorsqu'ils ne développent pas d'autres troubles propres à la maladie.

Ainsi, le virus a été découvert sur des conjonctives par une équipe de l'Institut national des maladies infectieuses Spallanzani à Rome.

Les ophtalmologistes sont-ils dans le groupe à risque?

Le journal précise que les professionnels de la santé des yeux doivent être informés de l’éventualité de contagion décrite dans un article publié par Annals of Internal Medicine. Les spécialistes du secteur, soit non seulement les ophtalmologistes, mais aussi les opticiens, doivent par conséquent redoubler de vigilance même lors de manipulations non invasives comme le choix d'une paire de lunettes.

Immédiatement après leur découverte et même avant la publication de l’article, les virologues de l’Institut Spallanzani en ont informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS), rappelle le journal.

Dossier:
Études sur le coronavirus – avril (50)

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
chercheurs, Covid-19, yeux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook