Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – mai (46)
223
S'abonner

Les personnes atteintes du Covid-19 risquent de mourir huit fois plus que la moyenne en période post-opératoire, a indiqué à Ouest-France Alexis Arnaud, co-auteur d’une étude publiée dans la revue The Lancet. 80% des décès présentaient des complications pulmonaires.

Après la publication d’une étude polémique sur l’usage de la chloroquine contre le Covid-19 dans The Lancet, la revue s’attarde cette fois sur les résultats d’une recherche concernant la forte augmentation de la mortalité chez les patients atteints du coronavirus et ayant subi une opération chirurgicale.

Afin d’évaluer les conséquences de l’intervention chirurgicale sur la survie des personnes contaminées ou qui ont été atteintes par le nouveau coronavirus, les chercheurs, réunis au sein du groupe CovidSurg, ont étudié les cas de 1.128 patients de 235 hôpitaux de 24 pays, a indiqué Alexis Arnaud, co-auteur de l’étude, chirurgien viscéral à l’hôpital sud de Rennes, cité par Ouest-France.

Huit fois plus de risques

Alors que la mortalité post-opératoire générale se situe autour des 3%, le risque de décès pour les patients opérés avec le Covid-19 a été estimé à près de 24%, soit huit fois plus, a-t-il déclaré.

«La mortalité globale à 30 jours dans l’étude était de 23,8% et cette mortalité était anormalement augmentée dans tous les sous-groupes».

La moitié des patients opérés ont développé des complications pulmonaires, alors que 80% des personnes décédées présentaient ce type de complications, a poursuivi le M. Arnaud.

Les hommes plus touchés

De plus, le taux de mortalité était plus élevé chez les hommes (28,4%) que chez les femmes (18,2%), ont constaté les chercheurs. Un tiers (33,7%) des patients de plus de 70 ans était très exposé au risque de mortalité en comparaison avec ceux de moins de 70 ans (13,9%).

Concernant les raisons de l’intervention chirurgicale, il a détaillé que 26,9% de toutes les opérations avaient eu lieu dans la chirurgie majeure, comme la chirurgie de hanche ou la chirurgie du cancer du côlon, 25,6% dans la chirurgie d’urgence, près de 18,9% dans la chirurgie programmée et, enfin, 16,3% dans la chirurgie mineure comme les appendicectomies ou les cures de hernie.

Les conclusions de cette étude incitent les chercheurs à conseiller de mieux évaluer les risques post-opératoires auxquels peuvent être exposés les patients atteints du Covid-19, a conclu le chirurgien.

Dossier:
Études sur le coronavirus – mai (46)

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
patients, mortalité, opération, décès, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook