Santé
URL courte
Par
865
S'abonner

Des chercheurs chinois ont récemment calculé le taux de contamination par le Covid-19 dans un train. Il s'élève à 3,5% pour les voyageurs assis à côté. Pour faire face à la menace d'être contaminé dans cet espace fermé, l’étude publiée le 29 juillet dans la revue Clinical Infectious Diseases recommande de réduire la densité des passagers.

Le Covid-19 se transmet plus facilement dans des espaces fermés, surtout dans les transports en commun. À en croire l’étude de chercheurs chinois publiée le 29 juillet dans la revue académique Clinical Infectious Diseases, le taux de contamination par le Covid-19 pour des voyageurs d’un train assis à côté d’un malade du Covid-19 s'élève à 3,5%, pour ceux assis dans le même rang avec la personne infectée il est de 1,5%. Comme la probabilité d’infection dépend de l'emplacement du passager, afin de minimiser le risque de contamination, il est recommandé d’augmenter la distance entre les sièges.

«Lors d'épidémies, pendant des déplacements en transports en commun dans des espaces confinés tels que les trains, afin de réduire le risque de transmission, des mesures devraient être prises dont l’augmentation de la distance entre les sièges, la réduction de la densité de passagers ainsi que l’utilisation des moyens de protection pour l’hygiène personnelle», concluent les chercheurs.

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont analysé les données de 2.334 patients qui ont effectué des voyages en train à grande vitesse en Chine entre le 19 décembre 2019 et le 6 mars 2020, dont la durée allait jusqu’à huit heures. Ils ont également examiné 72.093 personnes ayant été en contact étroit avec eux lors du voyage. Il s’est avéré que 234 de ces «co-voyageurs» étaient ensuite tombés malades.

La distance et le temps d’un voyage

Les chercheurs soulignent par ailleurs que le taux de contamination diminue au fur et à mesure que la distance entre les passagers augmente. Dans le même temps, le pourcentage des personnes contaminées va croissant avec l’augmentation du temps du voyage, précise l’étude.

«Lors du co-voyage, le taux d'attaque du virus a augmenté en moyenne de 0,15% par heure, pour les passagers des sièges à coté cette augmentation était de 1,3%, la plus élevée de tous les sièges considérés», est-il indiqué.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
passager, contamination, Covid-19, train
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook