Santé
URL courte
Par
3284
S'abonner

L’utilisation intensive des téléphones portables a un impact négatif sur la mémoire, y compris celle des enfants, a expliqué une thérapeute russe. Il importe donc de faire des exercices pour qu’elle ne se dégrade pas.

L’utilisation des smartphones altère la qualité de la mémoire, particulièrement celle à court terme, a raconté à l’agence d’information Prime la thérapeute Olessia Nabokova.

Prendre énormément de photos avec un téléphone, travailler et lire des nouvelles sur ceux-ci en plus de se servir de navigateurs GPS entraîne des problèmes de mémorisation, explique-t-elle.

Des enfants habitués

Des études ont établi que si une personne est certaine d’avoir libre accès à l’information, elle mémorise moins bien que si cet accès est restreint, selon elle.

D’après les chercheurs, les enfants qui utilisent activement les smartphones ont de plus des réactions plus lentes aux signaux lumineux et acoustiques, font beaucoup plus de fautes en écrivant et montrent des coefficients de capacité de travail plus réduits.

Pour éviter cet effet, il importe de faire des exercices contribuant à l’amélioration de la mémoire, conseille Mme Nabokova.

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
santé, smartphones, portable, mémoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook