Santé
URL courte
Par
295
S'abonner

La maladie coronarienne, le diabète, ainsi que les maladies respiratoires sont parmi les principales causes de mortalité dans le monde des 20 dernières années, selon un rapport de l’OMS.

Au cours des deux dernières décennies, les maladies non transmissibles comme le diabète, le cancer ou encore les maladies cardiovasculaires ont été les principales causes de mortalité à travers le monde, selon une étude menée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'institution souligne que le diagnostic précoce et la prévention de ces maladies peuvent réduire considérablement le nombre de décès.

L'étude est fondée sur les données recueillies avant la pandémie de Covid-19 et ne reflète pas l’influence du nouveau coronavirus sur les tendances des vingt dernières années.

Alors qu'en 2000, seules quatre maladies non transmissibles figuraient parmi les 10 principales causes de décès, en 2019, il y en avait sept.

La cause principale

La principale cause de mortalité dans le monde est la maladie coronarienne, qui représente 16% des décès mondiaux. Au cours des 20 dernières années, le nombre de morts dus à cette maladie a augmenté de plus de deux millions, pour atteindre neuf millions par an.

Les maladies du nouveau-né

Bien que les maladies du nouveau-né soient à la cinquième place de la liste de l'OMS, elles restent la principale cause de décès dans les pays à revenu faible. Pourtant, la mortalité à la naissance a chuté au cours des dernières années, avec deux millions de nouveau-nés morts en 2019, soit 1,2 million de moins qu'en 2000.

Les maladies de démence

La maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence sont désormais parmi les 10 principales causes de décès de par le monde. Elles arrivent en troisième position en Europe et en Amérique. Les experts de l'OMS soulignent que ces maladies touchent davantage les femmes qui représentent 65% des décès.

Le diabète 

Au cours des deux dernières décennies, la mortalité liée au diabète a augmenté de 70%, surtout chez les hommes. Le Moyen-Orient a connu la croissance la plus forte.

Les données de l'OMS montrent que dans l'ensemble, le monde a beaucoup mieux géré les maladies infectieuses ces dernières années par rapport à 2000. Des maladies telles que la tuberculose et le VIH/SIDA ne font plus partie des 10 premières causes de décès dans le monde, bien que dans les pays africains, asiatiques et les autres pays à revenu faible, elles restent un grave danger pour la vie.

Les maladies infectieuses

Les maladies infectieuses les plus dangereuses restent les maladies respiratoires inférieures, y compris la pneumonie virale. En 2019, ces maladies ont été la quatrième cause de décès dans le monde avec 2,6 millions de morts. En comparaison avec 2000, ce nombre a diminué de 460.000.

D’autres causes de mortalité

Parmi les autres causes importantes de décès dans le monde entre 2000 et 2019, l'OMS évoque les accidents de la route, en particulier en Afrique et au Moyen-Orient. Le rapport ajoute que 75% des victimes sont des hommes.

L'espérance de vie

Enfin, l'OMS estime que l'espérance de vie dans le monde a augmenté de six ans par rapport à 2000. Elle est désormais de plus de 73 ans, contre 67 ans il y a 20 ans. Cependant, seulement cinq de ces années supplémentaires de vie sur six sont passées en bonne santé.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
mortalité, santé, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook