Santé
URL courte
Par
51920
S'abonner

Le cocktail à base d’anticorps reçu par Donald Trump a été administré par erreur à 42 personnes venues pour se faire vacciner contre le coronavirus dans un hôpital de Virginie-Occidentale, indique CNN. Le médicament n’a cependant aucun effet néfaste sur la santé, indique un médecin.

Au lieu du vaccin anti-Covid, des médecins américains ont administré par erreur à 42 patients dans un hôpital de Virginie-Occidentale un médicament contenant des anticorps identique à celui reçu par Donald Trump, relate CNN.

Les personnes étaient censées recevoir leur première dose du vaccin Moderna le 30 décembre. Cependant, leur santé est hors de danger, estime Clay Marsh, médecin en chef du programme anti-Covid de l’État:

«Ce produit était le même que celui qui avait été administré au Président Trump lorsqu'il a été infecté. Bien que cette injection ne soit pas nocive, elle a été remplacée par le vaccin. Mais ceci offre à notre équipe de direction une occasion importante de revoir et améliorer la sécurité du processus de vaccination pour chaque Virginien occidental».

Les autorités sanitaires du comté de Boone, où les faits se sont déroulés, n’ont pas précisé comment cette erreur s’était produite.

Le traitement en question

Ce cocktail d'anticorps produit par l’entreprise Regeneron utilise une combinaison de deux protéines du système immunitaire, généralement administrées par perfusion, une méthode différente des injections vaccinales.

En novembre, ce cocktails d’anticorps a été autorisé pour soigner certains malades du coronavirus. Il a pour mission de réduire la charge virale chez les personnes infectées.
Il peut être prescrit aux patients atteints de formes légères et modérées du Covid-19 chez les adultes et les adolescents à partir de 12 ans, ainsi que chez les patients de plus de 65 ans et ceux qui souffrent de maladies chroniques.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
médicaments, États-Unis, Covid-19, Donald Trump, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook