Santé
URL courte
Par
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)
3613518
S'abonner

Jugeant que les vaccins ne sont pas pour le moment accessibles à tous et que leur efficacité à réduire la transmission du virus n’a pas encore été bien étudiée, l’Organisation mondiale de la Santé a recommandé de ne pas exiger des voyageurs de preuve de vaccination à leur arrivée dans tel ou tel pays.

Lors d’une réunion virtuelle du 14 janvier, le Comité d’urgence de l’OMS a émis des doutes quant à la nécessité de demander aux voyageurs une preuve de vaccination.

«Étant donné que l’on ne connaît pas encore le rôle des vaccins dans la réduction de la transmission et que la disponibilité actuelle des vaccins est trop limitée, le Comité a recommandé que les pays n’exigent pas de preuve de vaccination des voyageurs à l’arrivée», indique un communiqué de l’OMS.

Le Comité a également souligné la nécessité d’un «accès équitable» aux vaccins et d’«un transfert de technologies afin d’accroître les capacités de production mondiale».

Le lourd bilan de la maladie

Alors que plusieurs pays ont déjà lancé des campagnes de vaccination, le bilan de la pandémie continue à s’alourdir. D’après le décompte de l’université Johns-Hopkins, vendredi 15 janvier il a passé le seuil des deux millions de décès. Depuis le début de la pandémie, plus de 94 millions de personnes ont été contaminées par le virus.

Dossier:
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)

Lire aussi:

Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
voyageur, vaccin, Covid-19, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook