Santé
URL courte
Par
5117
S'abonner

L’Office européen de lutte antifraude (OLAF) met en garde contre un commerce de faux vaccins anti-Covid-19. Les autorités sanitaires belges tirent également la sonnette d’alarme à cause d’un marché illicite de fausses injections probablement «d’origine russe».

Dans un communiqué publié le 15 février, l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), chargé d’enquêter sur les cas de fraude et de corruption au sein de l’UE, avertit les États membres que de faux vaccins anti-Covid se répandent à travers l’Europe. Ville Itälä, directeur général de l’OLAF, dont les propos sont cités dans le document, fait état de rapports sur l’activité de «fraudeurs» proposant «sous différentes formes» de vendre des vaccins aux gouvernements des pays européens.

«Les fraudeurs peuvent proposer de vendre de grandes quantités de vaccins, livrer un échantillon afin d'empocher le premier paiement anticipé, puis disparaître avec l'argent. Ils peuvent livrer des lots de faux vaccins, ou ils peuvent prétendre à tort représenter une entreprise légitime et être en possession ou avoir accès à des vaccins», explique M.Itälä avant de trancher: «Toutes ces affirmations ont une chose en commun: elles sont fausses».

Cette alerte a ensuite été reprise par les autorités sanitaires belges.

De faux vaccins d’«origine russe» en Belgique

Lors d’un point presse bihebdomadaire du centre interfédéral de crise et de l’Institut de Santé publique Sciensano tenu ce 16 février, la porte-parole de la Task Force Vaccination belge Sabine Stordeur a déclaré que la Belgique était devenue le théâtre de la circulation de «faux vaccins apparemment principalement d’origine russe».

«Leur sécurité et leur efficacité n’ont pas été approuvées. Il est donc vivement conseillé de ne pas acheter ces vaccins dans la rue, dans un magasin ou en ligne», insiste-t-elle. Et de rappeler que les seuls vaccins «surs et efficaces» sont gratuits et «sont administrés dans les centres de vaccination, les hôpitaux ou les maisons de repos et de soins».

Vaccins autorisés dans l’UE

À ce jour, trois vaccins ont reçu le feu vert de l’Agence européenne des médicaments (AEM): celui de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca. Ils peuvent donc être utilisés en toute sécurité dans les pays membres de l’UE. Plus tôt, l’un des concepteurs du premier vaccin au monde Spoutnik V, le Fonds russe d’investissements directs (RFPI), avait annoncé avoir déposé une demande d’enregistrement du vaccin russe auprès de l’AEM qui ne s’est pas encore exprimée sur son utilisation en Europe.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
contrebande, Office européen de lutte antifraude (OLAF), Belgique, UE, fraude, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook