Santé
URL courte
Par
0 20
S'abonner

Suite à une proposition de la Russie au laboratoire suédo-britannique AstraZeneca de combiner le Spoutnik V avec le vaccin de ce dernier, des essais cliniques viennent d'être lancés.

Les concepteurs du Spoutnik V ont annoncé samedi le début des essais cliniques communs combinant leur vaccin avec celui du laboratoire AstraZeneca.

Les fabricants du vaccin russe expliquent que l'immunité formée par la première injection du vaccin AstraZeneca diminue l'efficacité de la deuxième (efficacité estimée à 55%), sinon la deuxième dose du vaccin ne devrait être administrée qu’au bout de trois mois après la première dose.

La différence réside dans le fait qu’alors que le vaccin d'AstraZeneca est basé sur un unique adénovirus de chimpanzé, le Spoutnik V russe utilise deux adénovirus humains différents pour chacune des deux injections. Selon les concepteurs russes, cela améliore la capacité de l’organisme à se défendre contre le virus.

Réduire le temps d'attente

Le vaccin russe Spoutnik V pourrait résoudre ce problème à l’aide de l'utilisation d'une de ses deux composantes.

«L'utilisation du composant du Spoutnik V comme deuxième injection pour le vaccin d'AstraZeneca permettra d'éviter d'attendre trois mois. Les essais cliniques de cette approche ont déjà commencé», rapportent les concepteurs.

Obtenir une meilleure réponse immunitaire

En décembre dernier, le RFPI, AstraZeneca, le Centre Gamaleïa de Moscou et la compagnie pharmaceutique russe R-Pharm ont signé un mémorandum de coopération visant à tester la combinaison des deux vaccins. Les laboratoires espèrent que cela permettra d’obtenir une meilleure réponse immunitaire.

Selon les données publiées par The Lancet, la phase III des essais cliniques du vaccin Spoutnik V a confirmé son efficacité à 91,6%.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, essais cliniques, vaccin, AstraZeneca, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook