Santé
URL courte
Par
10137
S'abonner

Sur fond d’épidémie de Covid-19, une nouvelle impulsion au niveau du gouvernement doit être donnée au problème de l’obésité, 40% des personnes décédées du coronavirus ayant «des problèmes de poids», tire la sonnette d'alarme un collectif d'associations.

Toujours pas reconnu comme «une grande cause nationale», le problème de l’obésité suscite encore plus d’inquiétudes dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 qui touche particulièrement les gens en surpoids, alerte le Collectif national des associations d’obèses (CNAO). Sa présidente, Anne-Sophie Joly, interrogée par France Info, souligne que les personnes «qui ont des problèmes de poids» représentent «40% des décès» des suites du Covid-19 et 47% des patients en réanimation.

Mme Joly qui milite vivement pour que les autorités, «au niveau du Président et du Premier ministre», se saisissent de la question du surpoids, explique que l’épidémie s’est avérée «un accélérateur» sur ce plan.

«Le Covid tue malheureusement les personnes d'âge mûr, mais aussi les personnes qui ont des problèmes de poids, et ça, on ne pourra pas dire à la prochaine pandémie qu'on n’était pas au courant, ce n’est pas entendable», lance-t-elle à l’antenne du média, évoquant par ailleurs une «urgence vitale».

Reconnaître une pathologie chronique

D’après la présidente du CNAO, l'obésité doit être reconnue comme maladie, ce qui «changerait la perception du grand public sur ce que c’est», à savoir «un problème de santé publique nationale et mondiale», et non «une volonté».

«Il faut que l’obésité soit reconnue comme une grande cause nationale, qu'on reconnaisse l'obésité comme étant une pathologie chronique avec la création de la spécialité de médecine, faire enfin de la prévention avec un plan décennal», insiste-t-elle.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Covid-19, obésité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook