Sci-tech
URL courte
Par
255229
S'abonner

L'obésité, l'hypertension, le diabète et l'insuffisance cardiaque sont autant de facteurs qui augmentent le risque de se retrouver à l'hôpital en cas de Covid-19, constatent des scientifiques.

Quatre facteurs à risque en cas de Covid-19 ont été repérés par une nouvelle étude publiée dans le Journal of The American Heart Association.

Les chercheurs se sont tournés vers des simulations mathématiques pour évaluer le nombre et la proportion des hospitalisations qui auraient pu être évitées aux États-Unis si les habitants n'avaient pas souffert de ces quatre maux.

Ils ont analysé les chiffres avant le 18 novembre 2020, lorsque «le nombre des hospitalisations liées au Covid-19 chez des adultes américains» était «estimé à 906.849».

Parmi ceux-ci, 26,2% étaient liés à l'hypertension, 20,5% au diabète et 11,7% à une insuffisance cardiaque. Le plus grand risque provient de l’obésité, responsable de 30,2% des hospitalisations excessives. Une conclusion que l’un des auteurs de l’étude, le cardiologue et nutritionniste Dariush Mozaffarian, a spécialement évoquée dans un tweet.

Selon les chercheurs, si le nombre de chacune de ces maladies baissait de 10%, il serait possible de réduire les hospitalisations de 11%.

Groupes prioritaires pour la vaccination

L’étude constate également des différences dans le nombre des hospitalisations selon l'âge et l’appartenance ethnique.

Un autre facteur de risque est l'âge du patient: dans 8% des cas, l’hospitalisation concernait les patients diabétiques de moins de 50 ans, tandis que les personnes de 65 ans et plus se retrouvaient à l’hôpital dans 29% des cas.

Le nombre des hospitalisations associé aux quatre maladies était plus élevé chez les Noirs, tandis que celui des admissions à l'hôpital parmi les diabétiques et obèses était plus grand chez les Latino-Américains que chez les Blancs. Pour l’ensemble des quatre maladies, le pourcentage d'hospitalisations était le plus élevé chez les personnes à peau foncée. Ainsi, selon l’étude, les Noirs et les Latino-Américains sont les plus touchés par le coronavirus.

Les résultats de cette étude «font ressortir la nécessité d’accorder la priorité dans la distribution du vaccin aux personnes atteintes de maladies cardiométaboliques, en particulier parmi les sous-populations démographiques à risque élevé».

Toutefois, cette «approche de modélisation ne prouve pas que l'amélioration de la santé cardiométabolique réduira le risque d'hospitalisations en lien avec le Covid‐19», ajoutent les auteurs de l’étude.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Tags:
diabète, hypertension, obésité, Covid-19, hospitalisation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook