Santé
URL courte
Par
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (109)
4361
S'abonner

Après avoir commandé une troisième livraison du Spoutnik V, Bahreïn a fait connaître son souhait de produire chez lui le vaccin anti-Covid russe. Selon l'ambassadeur de ce pays à Moscou, il pourrait même devenir un centre régional de l'industrie pharmaceutique russe.

Les autorités de Bahreïn souhaitent fabriquer le vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19 dans le pays, a déclaré à Sputnik l'ambassadeur du royaume en Russie, Ahmed al-Saati.

«Bahreïn est vivement intéressé par la collaboration avec la Russie dans la production de vaccins. Il existe un accord de principe et des propositions au Fonds russe d'investissements directs [qui a participé à la conception du vaccin, ndlr] de la part de Bahreïn. Nous voulons mettre sur pied un petit laboratoire pour fabriquer des vaccins et pas seulement contre le coronavirus. Nous commencerons par le Spoutnik V, qui sera le principal, pour entamer, avec le temps, la production de vaccins contre la grippe et d'autres maladies contagieuses», a déclaré l'ambassadeur.

Il a ajouté qu’il contacterait les laboratoires et les structures appropriées russes pour examiner la question, soulignant que les pays du Golfe éprouvaient un besoin constant de vaccins et rappelant que cette région était ouverte au commerce et au tourisme.

Ahmed al-Saati a souligné que Bahreïn disposait du nécessaire en termes de territoire, financement et désir pour mettre en place ce laboratoire, mais que le pays avait «besoin de la science et de l'expérience russes dans ce domaine».

«En cas de succès, Bahreïn deviendra un centre de l'industrie pharmaceutique russe dans la région», a-t-il affirmé.

L'ambassadeur estime qu’après la création d'un laboratoire de fabrication de vaccins, la coopération bilatérale pourrait entrer dans un nouveau format. Par exemple, des hôpitaux et des centres de santé communs pourraient être ouverts à Bahreïn.

Selon lui, le pays a réceptionné le premier lot de vaccins il y a environ un mois et la demande s’est révélée élevée «malgré la présence d'autres vaccins – chinois, américain et britannique».

L'ambassadeur a expliqué la raison d’une telle demande.

«Au début, c’était le sérum chinois qui était très demandé, mais après la livraison du vaccin russe, c’est la demande de celui-ci qui a augmenté et le stock a rapidement été écoulé. Nous avons alors demandé une nouvelle livraison», a-t-il indiqué, ajoutant que le pays en avait commandé une troisième vu la demande élevée.

Bahreïn avait déclaré dès août 2020 son souhait d’acheter des médicaments russes pour lutter contre le Covid-19.

Prêts à fabriquer le Spoutnik V

La Russie a fait part de la technologie de production du Spoutnik V à plusieurs pays, notamment à la Biélorussie. Le transfert de cette technologie a été annoncé par Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec Alexandre Loukachenko fin février. La fabrication industrielle commencera fin mars.

Le Président russe a également examiné le sujet lors d’un entretien téléphonique avec le chancelier autrichien, le 26 février. Sebastian Kurz a évoqué «la possibilité de fournir le vaccin russe» à l'Autriche, ainsi qu’un éventuel «lancement de sa fabrication conjointe».

En Allemagne, plusieurs compagnies souhaitent produire le vaccin russe, avait précédemment déclaré à Sputnik le directeur de la commission allemande des relations économiques avec l'Europe de l'Est, Michael Harms. Le temps qu’il soit approuvé dans l’Union européenne, il pourrait être livré dans des pays tiers.

Le 18 février, c’est l’Algérie qui a annoncé son intention de produire localement le Spoutnik V.

Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) a reçu en janvier des avis scientifiques de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour déposer une demande d’enregistrement du Spoutnik V en Europe. Le 4 mars, l’Agence a déclaré qu’elle avait entamé l’examen du dossier.

Dossier:
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (109)

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
Bahreïn, Russie, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook