Santé
URL courte
Par
3230
S'abonner

La forme «allégée» du vaccin Spoutnik V et destinée avant tout au marché étranger pourrait être homologuée dès le mois de mai, selon les prévisions du ministre de l’Industrie et du Commerce. Le volume de production devrait atteindre quelque 30 millions de doses vers la fin de l’année en cours.

Il est attendu que le vaccin Spoutnik Light, composé d’une seule dose, soit enregistré en Russie dès le mois de mai et les pronostics relatifs à sa production sont déjà établis, est-il possible de conclure des propos tenus ce mercredi 21 avril par le ministre russe de l'Industrie et du commerce, Denis Mantourov.

«Nous partons du postulat que [le vaccin sera enregistré, ndlr] au mois de mai. Je pense que vers la fin de l’année en cours les volumes de production du vaccin atteindront plus de 30 millions de doses par mois», a-t-il déclaré à la presse, sans exclure que cet objectif puisse être réalisé encore plus tôt.

Tests cliniques

Début avril, il a été annoncé que les volontaires souhaitant participer aux tests du vaccin avaient été rassemblés à Moscou et étaient au nombre de 3.000. Une fois examinés, ils ont reçu l’injection.

Destiné avant tout à la vaccination des patients guéris du coronavirus et à l’étranger, la préparation en question a été mise au point par le Centre Gamaleïa, concepteur de Spoutnik V. Contrairement à ce dernier, administré en deux doses, Spoutnik Light n’en comporte qu’une seule.

Kirill Dmitriev, chef du Fonds d’investissements directs, explique que Spoutnik Light n’est pas un seul produit mais toute une plateforme de vaccins.

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
Tags:
pandémie, santé, Spoutnik Light, vaccin anti-Covid
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook