Santé
URL courte
Par
82211
S'abonner

En recevant le feu vert pour utilisation d’urgence de la part de l’OMS, le vaccin anti-Covid Sinopharm, fabriqué à Pékin, est devenu la sixième préparation contre le coronavirus à recevoir l’approbation de l’organisation, «en ce qui concerne sa sûreté, son efficacité et sa qualité», a déclaré son directeur général ce 7 mai.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce vendredi 7 mai qu'elle avait approuvé un vaccin contre le Covid-19 du chinois Sinopharm, producteur de médicaments d’État, pour utilisation d'urgence. C'est la première fois que l’instance donne une telle autorisation à une préparation de ce pays pour une maladie infectieuse.

«Aujourd'hui l’OMS a ajouté sur la liste des médicaments recommandés pour utilisation d’urgence contre le Covid-19 le vaccin chinois Sinopharm, le sixième vaccin à recevoir l’approbation de l’OMS en ce qui concerne sa sûreté, son efficacité et sa qualité», a déclaré son directeur général Tedros Ghebreyesus, lors d'un point de presse à Genève.

En outre, il a ajouté que le groupe consultatif stratégique d'experts sur la vaccination, baptisé SAGE, avait également «examiné les données disponibles et recommand[ait] le vaccin pour les adultes de plus 18 ans, en deux doses».

L'efficacité du vaccin pour les personnes ayant des symptômes et les patients hospitalisés est estimée à environ 79 % pour l’ensemble de toutes les tranches d'âge, selon l'OMS. Ce vaccin à deux doses est l'un des principaux vaccins chinois, qui a été déjà administré à des millions de personnes, non seulement en Chine mais aussi dans d'autres pays.

Cette décision donne la possibilité que le vaccin Sinopharm puisse intégrer le mécanisme COVAX soutenu par l’Onu, dans les semaines ou mois à venir, et être distribué par l'Unicef et le bureau régional de l’OMS aux Amériques, détaille l’Organisation.

De plus, l’organisation a précisé qu’une décision serait prise concernant l'autre vaccin chinois anti-Covid, fabriqué par Sinovac Biotech, dès la semaine prochaine. Les experts l'ont examiné mercredi 5 mai.

Auparavant, l'OMS avait déjà délivré ce type d'autorisation aux vaccins de Pfizer-BioNTech, d'AstraZeneca, de Johnson & Johnson et de Moderna.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Tags:
Sinopharm, OMS, Covid-19, Chine, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook