Santé
URL courte
Par
131857
S'abonner

Plus de 200 élèves espagnols confinés dans un hôtel, leurs parents en colère et les habitants excédés par leurs fêtes: l’isolement est dur pour de nombreux jeunes venus à Majorque fêter la fin de l’année scolaire. L’Espagne est désormais confrontée à un cluster géant.

Les rassemblements importants ainsi que la reprise des voyages sont des facteurs clés contribuant à une hausse des contaminations, a rappelé le 1er juillet l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Alors qu’environ 50% des Espagnols ont reçu au moins une dose de vaccin, un vaste foyer, composé de jeunes de 17 à 18 ans, s’est déclaré sur l'île de Majorque (Baléares).

En juin, après avoir réussi leurs examens finaux, des milliers d’élèves espagnols se sont rendus sur l'île de Majorque pour célébrer la fin de l’année scolaire. Fin juin, à leur retour de l’île, des centaines d’entre eux ont été testés positifs au variant Alpha dans tout le pays, selon la presse locale.

D’après le ministère espagnol de la Santé, au total, 1.824 personnes ont été infectées et 12 régions espagnoles ont détecté des cas liés à ce cluster. Actuellement, environ 6.000 personnes sont mises à l'isolement.

Hôtel Covid

Les 26 et 27 juin, l’hôtel quatre étoiles Palma Bellver, situé à Palma de Majorque, a accueilli 249 jeunes pour une période d’isolement. Selon El Mundo, parmi eux, 62 ont été testés positifs.

L’établissement baptisé informellement l’Hôtel Covid, est l'un des hôtels conçus pour ceux qui doivent se mettre quarantaine. Pour une somme de 1,6 million d’euros, les autorités locales ont loué l’intégralité de cet hôtel de 383 chambres jusqu’au 31 octobre, rappelle El País. Pour la période d’isolement qui dure 10 jours, les «clients» reçoivent de la nourriture et des produits d'hygiène.

Jets de spaghetti et de yaourts

Avec l’arrivée d’élèves, l’ambiance est devenue agitée, particulièrement le soir.

«Ils ont la musique à plein volume pendant des heures, ils jettent des fruits depuis les balcons. C'est très difficile pour ceux qui sont vraiment malades», raconte l'un des occupants de l'hôtel, cité par El Mundo.

Selon El País, la police locale enquête pour savoir si les propriétaires de certains bars avoisinants ont pu fournir de l'alcool aux jeunes à travers des seaux attachés à des draps.

Depuis leurs balcons, les adolescents crient «on veut partir, on est négatifs» et «liberté, liberté».

​Les jeunes jettent des fruits et des assiettes de spaghetti depuis les balcons, se plaint une personne isolée dans l’hôtel à El Mundo, tandis qu’un autre habitant exaspéré d’un immeuble à côté s’indigne auprès d’El País que les élèves jettent des «yaourts entiers».

Des policiers sont placés à l'extérieur du bâtiment et chargés de s'assurer que les élèves ne s'échappent pas. Le 28 juin, les autorités locales ont approuvé une enveloppe d’environ 100.000 euros pour la surveillance et la sécurité de l'hôtel.

Fin de séjour pour les négatifs

La situation a déclenché la colère des parents dont les enfants ont été confinés. Plusieurs d’entre eux se sont adressés à la justice pour faire annuler le confinement imposé. Le 29 juin, la justice a ordonné de lever cette restriction pour ceux testés négatifs, et c’est ainsi que le 1er juillet, 170 élèves ont pu quitter l’île, a rapporté EFE.

«Cela a été exaspérant, mais maintenant nous sommes très heureux, car tout ce que nous voulions, c'était sortir de l'hôtel», résume une étudiante, citée par le Diario del Mallorca.
Hausse des contaminations

La veille l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti qu’après dix semaines consécutives de baisse, le nombre de nouvelles contaminations liées au coronavirus est reparti à la hausse en Europe. Selon Hans Kluge, directeur pour l'Europe de l'OMS, les nouveaux cas de contaminations par le Covid-19 ont augmenté de 10% la dernière semaine de juin.

Pour l’institution, les facteurs principaux qui ont déclenché cette hausse sont la reprise des voyages, l'Euro de football, les rassemblements de personnes et l'assouplissement de certaines restrictions sociales.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
restrictions, confinement, isolement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook